Bioaddict



Un hôtel écolo danois fait pédaler ses clients

Publié Le 6 Juillet 2010 à 14h40
 
Le Crowne Plaza, qui se revendique le premier établissement hôtelier "100 % vert", incite ses clients à donner quelques coups de pédale pour alimenter le palace en électricité verte... contre un repas bio gratuit s'ils produisent 10 watt-heures d'électricité durant leur séjour.

Deux vélos dans le hall d'entrée... ce n'est pas pour que les clients du Crowne Plaza fassent tomber la cravate et aillent faire un tour dans Copenhague, la ville la plus verte d'Europe, mais pour qu'ils produisent quelques watts d'électricité, stockés dans une batterie, qui seront réintroduits dans le réseau électrique de l'hôtel.

Une énergie récoltée à la sueur du front et récompensée par un repas d'une valeur d'environ 27 euros. Et pas n'importe quel repas puisque les aliments sont bio ! Selon un porte parole de l'hôtel, le repas comprend notament une salade et des légumes crus " afin que l'énergie utilisée pour préparer le repas soit moins importante que celle produite par les hôtes ". L'hôtel indique qu'une personne pédalant à 30 kilomètres/heures durant 60 minutes pourrait produire approximativement 100 watt-heures d'électricité. Les cyclistes peuvent donc gagner un repas bio en pédalant seulement six minutes !

L'énergie n'est pas le seul credo de cet hôtel quatre étoiles de la chaîne Intercontinental Hotels Group, seulement 5 % plus cher qu'un établissement traditionnel. En plus de sa façade de 1 500 panneaux solaires, ce premier hôtel "tout écolo" déploie pour ses 366 chambres des articles de toilette en matière biodégradable, une moquette, des revêtements muraux et des meubles design garantis sans produits chimiques et fabriqués à partir de matières recyclées, des robinets équipés d'économiseurs d'eau, des ampoules à basse consommation et des ordinateurs en aluminium et peu énergivores. Un puits géothermique couvre même les besoins en chauffage et climatisation, réduisant de près de 90 % la facture énergétique.

Construit pour être neutre en CO2, il a obtenu les certifications GreenBuilding (Union européenne) et La Clef Verte, et adhère au Pacte Mondial des Nations Unies. L'écologie a sa place jusque dans les poubelles des cuisines : les déchets sont broyés pour être ensuite transférés dans une installation de biogaz à l'ouest de Copenhague.

Lire "Le hit parade des pays producteurs de déchets en Europe"

Les vélos, installés depuis le 19 avril dernier, sont mis en place pour un an. Si cet expérience s'avère être une réussite, d'autres hôtels pourraient emboîter le pas, notamment au Royaume-Uni.

Pédaler pour s'éclairer, un bel exemple de tourisme vert à l'image de Copenhague qui veut être la première capitale mondiale " zéro émission " de CO2 en 2025.

A lire aussi ""Save the beach" : un hôtel construit avec 12 tonnes de déchets à Rome !"

Emilie Villeneuve

voir les sources de l'infos