Bioaddict



good news

Un nouveau challenge pour le gouvernement : améliorer la gestion des déchets

Publié Le 18 Septembre 2009 à 09h03
 
Réduire 7 % de la production de déchets ménagers sur les cinq prochaines années, améliorer le taux de recyclage et diminuer des quantités de déchets incinérés. C'est l'objectif du plan d'actions du gouvernement sur les déchets pour la période 2009-2012.
En France, 868 millions de tonnes de déchets ont été produites en 2006. Parmi ces déchets, la production d'ordures ménagères, c'est-à-dire ceux produits directement par les ménages, a doublé en 40 ans.

La secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, Chantal Jouanno, a présenté le nouveau conseil des déchets le 9 septembre dernier qui assurera le suivi du plan d'actions gouvernemental sur les déchets pour la période 2009-2012. Au programme : la prévention, le recyclage , l'incinération, le stockage et la valorisation des déchets organiques .

Mettre en oeuvre les engagements du Grenelle de l'Environnement

Ce plan d'actions, qui sera doté de moyens renforcées évalués à 259 millions d'euros en 2011, suit ces engagements qui fixent comme objectifs la réduction à la source de la production de déchets et le développement du recyclage.

Le plan prévoit :

- une réduction de 7 % de la production de déchets ménagers et assimilés par habitant sur les cinq prochaines années ;

- une amélioration du taux de recyclage matière et organique à 35 % en 2012 et 45 % en 2015 pour les déchets ménagers et 75 % dès 2012 pour les déchets des entreprises et les emballages ;

- une diminution des quantités partant à l'incinération et au stockage, de manière à réduire les nuisances sanitaires et environnementales induites.

Comment parvenir à ces objectifs ?

Le plan comporte 5 axes :

- la prévention des déchets comporte des mesures de sensibilisation et d'information à destination des citoyens et des collectivités locales, ainsi que la mise en place progressive d'une tarification incitative ;

- un recyclage qui prévoit d'étendre les filières de responsabilité élargie du producteur et de négocier au niveau communautaire la qualification des matières recyclées comme produits ;

- la valorisation des déchets organiques, qui représentent 50 % des déchets ménagers ;

- encadrer la quantité des déchets incinérés, adapter la taxation applicable et proposer des mesures pour améliorer l'information sur les sites de stockage et d'incinération ;

- recycler les déchets du BTP, dont plus d'un tiers n'est pas valorisé.


Il faut savoir que sur les déchets collectés par le service public en 2007, seuls 14 % faisaient l'objet d'une gestion biologique, alors que plus de 50 % des ordures ménagères résiduelles sont constituées de déchets organiques.


Consultez la politique des déchets 2009-2012