Un nouveau concept flottant de centrale photovoltaïque

Publié Le 9 Mars 2012 à 17h20
 
Une centrale photovoltaïque vient de sortir de l'eau. C'est la toute première d'Europe et c'est... en France. Découvrez ce projet éco-responsable à énergie positive dans le Vaucluse.

A Piolenc (84), un lac de carrière en fin d'exploitation accueille une centrale solaire flottante. Le projet vient tout juste d'obtenir son permis de construire. Intéressant à moins d'un mois de la première édition du Colloque national photovoltaïque prévu le 5 avril prochain à Paris.

Equipée de 40 000 modules photovoltaïques cristallins implantés sur une structure flottante (un radeau), conçue et mise en place par Ciel et Terre, cette centrale photovoltaïque disposera d'une puissance de 12 000 kWc sur une surface de 21 hectares. Soit une capacité de production d'électricité de 16 000 MWh par an, l'équivalent de la consommation annuelle d'énergie de près de 5 700 foyers en France (environ 2900 kWh par an et par foyer de 4 personnes).

Quels avantages ?

  • Ces installations, tout en générant de l'électricité propre, permettent l'utilisation durable d'étendues d'eau sans usages : anciennes carrières, bassins écrêteurs de crues et d'irrigation, réservoirs d'eau potable ou encore bassins industriels pollués.
  • Elles contribuent à apporter une réponse au conflit d'usage paysager et d'usage du sol puisque les terrains pourront être destinés à d'autres activités (agriculture, tourisme, urbanisme...).
  • Elles participent à l'amélioration de la productivité énergétique grâce au refroidissement des panneaux et des câbles marins par l'eau.

A noter que grâce à la réduction de la température de l'eau et de la surface exposée au soleil, la couverture de l'eau par le système solaire flottant permet de limiter l'évaporation à hauteur de 33% pour les plans d'eau naturels et de 50% pour les réservoirs artificiels. En couvrant l'eau, les panneaux permettent de réduire également significativement la prolifération des algues.

  • Enfin, cette centrale flottante ne nécessite pas de terrassement, ni d'occupation des berges. La structure est entièrement démontable et recyclable. Fabriqué en polyéthylène haute densité (PEHD), elle peut être installée sans risque sur des réservoirs d'eau potable. Le système d'ancrage, qui ne requiert aucune fondation en béton, ainsi que les équipements (transformateur à huile biodégradable) respectent totalement la qualité de l'écosystème existant. Bref, l'impact sur la biodiversité, la faune et la flore est limité.

Accessible à tous et présent partout sur la Planète, le photovoltaïque est plein de promesses. La preuve !

Maud Veisseire