Bioaddict



flash info
Publié Le 24 Août 2017 à 13h57
 

Alerte. Près de 100% des sucreries analysées par "60 millions de consommateurs" contiennent des nanoparticules

La Revue " 60 Millions de consommateurs " vient de mener une enquête portant sur la présence de nanoparticules dans les sucreries. Elle a ainsi pu détecter la présence de ce composé dans 100% des 18 produits alimentaires analysés (gâteaux, bonbons, biscuits et désserts glacés) sans que leur présence ne soit signalée sur les emballages.

L'information des consommateurs sur la présence de nanoparticules dans les produits via la mention NANO sur les étiquettes est pourtant obligatoire selon un règlement européen et ceci depuis décembre 2014.

C'est essentiellement du dioxyde de titane (un agent blanchissant) identifié sous le code E 171 qui a été retrouvé surtout dans les bonbons et les desserts glacés avec un record de 373 mg/100g pour les Mini Mammouth( Zed Candy).

Pour rappel les nanoparticules sont potentiellement toxiques bien que nous n'ayons pas assez de recul, ni assez d'études pour confirmer leur toxicité. Cependant une étude de l'INRA a mis en évidence des troubles du système immunitaire et des liaisons précancéreuses liés à l'absorption de l'additif E171 à l'état nanoparticulaire.

Aussi mieux vaut s'abstenir et consommer des produits bio dans lesquels le dioxyde de titane est interdit.

Enfin, pour info, après l'entreprise Lutti, l'entreprise "Verquin Confiseur" producteur des bonbons " têtes brulés " a décidé, elle aussi, de renoncer à utiliser le dioxyde de titane dans la fabrication de l'ensemble de ses bonbons.



Retrouvez tous les Flash Infos :