Bioaddict



flash info
Publié Le 25 Septembre 2017 à 12h13
 

Glyphosate: le Gouvernement continue à sacrifier la santé des Français au profit de l'agriculture industrielle.

Alors que le glyphosate est classé par Centre International de la recherche sur le cancer (CIRC) comme une substance cancérigène probable, le Premier ministre Edouard Philippe vient de déclarer ce lundi 25 septembre 2017 que la France ne prendra sa décision sur l'utilisation de ce pesticide chimique de synthèse par les agriculteurs qu'après les conclusions des Etats Généraux de l'Alimentation, la publication d'un rapport du ministre de l'Agriculture S. Travert présentant des alternatives à ce produit contenu notamment dans le Roundup de Monsanto,et d'une
confrontation de sa position à celle de la Commission Européenne, en sachant que la Commission a proposé de ré-autoriser le glyphosate pour une durée de 10 ans....

Cela veut tout simplement dire que l'interdiction de l'utilisation du glyphosate par les agriculteurs n'est pas du tout, ni programmée à brève échéance, ni certaine, comme le laisse penser le Gouvernement.

Et si le Ministre de l'Agriculture ne trouve pas d'alternatives au glyphosate ce produit pourra donc continuer à être utilisé par les agriculteurs au détriment de leur propre santé et de celle de la population...

Une raison de plus, s'il en fallait, pour continuer à privilégier le bio dans notre alimentation...

Rappelons que l'utilisation non agricole du glyphosate par les collectivités dans les espaces ouverts au public est déjà interdite en France depuis le 1er janvier 2017.

Quant à l'utilisation par les particuliers elle sera interdite à partir du 1er janvier 2019.



Retrouvez tous les Flash Infos :