Bioaddict



flash info
Publié Le 22 Novembre 2016 à 20h16
 

Grosses inquiètudes concernant la sûreté de nos centrales nucléaires.

Dans une interview exclusive publiée par notre confrère Le Figaro dans son édition du 23 novembre 2016, le Président de l'Autorité de Sûreté Nucléaire, (ASN) Pierre-Franck Chevet, ne cache pas son inquiètude concernant la sûreté des générateurs de vapeur de nos centrales nucléaires.

Il estime en effet que "la situation est devenue très préoccupante".
L'ASN a en effet découvert qu'il existe un excès de carbone dans l'acier de ces générateurs de vapeur, lequel pourrait provoquer des fissures et entrainer des fuites d'éléments radioactifs.

Ce risque est tel, et tellement pris au sérieux, que l'ASN a décidé de mettre à l'arrêt 12 réacteurs sur les 58 qui équipent les 19 centrales françaises. Et ceci en dépit du fait que c'est justement en cette période de froid que les centrales devraient tourner à plein régime pour fournir l'électricité dont la France a besoin.

L'ASN a ainsi demandé que les générateurs soient contrôlés pour savoir lesquels sont concernés par ce défaut, et si ce défaut peut diminuer leur résistance.

En attendant les résultats des contrôles et des tests, les réacteurs resteront à l'arrêt. Et si tout va bien ils ne pourront redémarrer, au mieux, qu'en janvier 2017.

"L'ensemble des décisions prises par l'ASN sur ces différentes problématiques s'inscrivent dans une démarche de sûreté des réacteurs nucléaires et donc de protection des populations", précise dans l'interview le Président de l'ASN.
Mais ce n'est pas fait du tout pour nous rassurer.



Retrouvez tous les Flash Infos :