Bioaddict



flash info
Publié Le 24 Janvier 2017 à 16h37
 

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim est enclenchée

Le Conseil d'administration d'EDF vient de donner son feu vert ce mardi 24 janvier 2017 pour la signature du protocole transactionnel proposé par l'État concernant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Cette centrale est la plus vieille de France. Elle compte deux réacteurs de 900 mégawatts mis en service en 1977.

Ce protocole prévoit une indemnisation d'EDF par l'Etat d'un montant de 446 millions d'euros dont 100 millions seront versés lors de l'arrêt de la centrale.

Cette somme versée à EDF pourra être utilisée, non pas pour rafistoler la centrale de Fessenheim et prolonger sa durée de vie, avec tous les dangers inhérents à cette prolongation, mais, se réjouit Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie et de l'Energie, pour investir dans les énergies renouvelables et le lancement d'une filière industrielle de démantèlement en liaison avec l'Université de Strasbourg.

Cependant, l'arrêt de la centrale de Fessenheim ne sera effectif qu'après le démarrage de la centrale EPR de Flamanville prévu fin 2018. Or la résistance de la cuve de cette centrale s'est avérée défectueuse lors d'un contrôle effectué par l'Autorité de Sécurité Nucléaire (ASN)... et la fabrication éventuelle d'une nouvelle cuve nécessitera beaucoup de temps...

En outre cet arrêt devra être compensé par la remise en fonctionnement du réacteur No2 de la centrale de Paluel située dans la Seine-Maritime arrêté depuis mai 2015 et qui ne devrait pas, selon la réglementation, être remis en fonctionnement après deux années d'arrêt...

Bref le centrale de Fessenheim, malgré cet accord entre EDF et l'Etat, risque de rester en fonctionnement pendant encore plusieurs années, et pendant longtemps si François Fillon, pro-nucléaire convaincu, est élu Président de la République...



Retrouvez tous les Flash Infos :