Bioaddict



flash info
Publié Le 6 Décembre 2011 à 09h20
 

Le coup d'éclat de Greenpeace dans la centrale de Nogent-sur-Seine

Dans un communiqué, Greenpeace précise s'être introduit vers 06H00 dans cette centrale "pour faire passer le message que le nucléaire sûr n'existe pas". Interrogé sur France Info, le ministre de l'Industrie, Eric Besson, a évoqué de possibles "dysfonctionnements" et a avoué sa surprise. Et pour cause ! Si les militants de Greenpeace disent avoir mis 15 minutes à atteindre le réacteur de la centrale nucléaire EDF de Nogent-sur-Seine, dans l'Aube, les gendarmes à leurs trousses ont, eux, mis quatre longues heures pour les interpeller.



Retrouvez tous les Flash Infos :