Bioaddict



flash info
Publié Le 24 Octobre 2017 à 12h02
 

Les citoyens français, allemands, portugais, grecs et italiens veulent l'interdiction immédiate du glyphosate

Alors que les Etats membres de l'Union Européenne vont se rencontrer à Bruxelles ce mercredi 25 octobre 2017 pour se prononcer sur le renouvellement pour une durée 10 ans de la licence d'exploitation du glyphosate en Europe, un nouveau sondage montre qu'une écrasante majorité de citoyens allemands, français, italiens, portugais et grecs souhaitent une interdiction immédiate de cet herbicide chimique de synthèse , contenu notamment dans le Roundup de Monsanto, et qui est classé cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence intergouvernementale qui fait partie de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce sondage indépendant, publié ce mardi 24 octobre 2017 par SumOfUs, un groupe de consommateurs mondial et le mouvement citoyen WeMove.EU, révèle en effet que 80% des Allemands, 79 % des Français, 84 % des Italiens, 77 % des Portugais, et 81 % des Grecs sont fermement opposés à l'utilisation du glyphosate et en faveur de son " interdiction immédiate ".

Par ailleurs, plus d'un million de personnes ont signé une pétition d'initiative citoyenne européenne (ICE) pour soutenir l'interdiction de ce pesticide.

Quant à la soit disant innocuité du glyphosate avancée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et qui justifierait selon elle le renouvellement de l'utilisation de cet herbicide, le journal le Guardian a révélé qu'elle reposait en fait sur une étude de Monsanto que l'EFSA a repris à son compte...

Les représentants de l'UE vont devoir faire preuve d'indépendance et de responsabilité demain lors de leur prise de décision, car les citoyens européens ne comprendraient pas qu'ils continuent à autoriser un produit hautement toxique pour la santé et la biodiversité.



Retrouvez tous les Flash Infos :