Bioaddict



flash info
Publié Le 4 Avril 2013 à 12h35
 

Les lanceurs d'alerte officiellement reconnus et protégés par la loi.

Le Parlement vient d'adopter ce mercredi 3 avril 2013 la proposition de loi qui va permettre non seulement de protéger les "lanceurs d'alerte",scientifiques ou citoyens qui informent sur les risques sanitaires et environnementaux dont ils ont connaissance, mais aussi de renforcer l'indépendance des expertises scientifiques. Cette proposition de loi avait été proposée en octobre 2012 par les sénateurs d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV). Le texte de la loi stipule que "Toute personne physique ou morale a le droit de rendre publique ou de diffuser de bonne foi une information concernant un fait, une donnée ou une action, dès lors que la méconnaissance de ce fait, de cette donnée ou de cette action lui paraît dangereuse pour la santé ou pour l'environnement."
André Cicolella qui a alerté sur les dangers des éthers de glycol, Le Pr Séralini qui a alerté sur les dangers du maïs OGM Monsanto, Irène Frachon qui a alerté sur les dangers du Médiator, et tous les scientifiques qui se sont battus pour faire reconnaitre les risques du bisphénol A, des pesticides, des phtalates..., ne se sont donc pas battus pour rien.
Le texte crée aussi une Commission nationale de la déontologie et des alertes concernant la santé et l'environnement. Elle aura pour mission d'établir des règles de déontologie applicables à toutes les agences d'expertise, de recevoir les alertes et de les transmettre aux agences concernées.
Il va falloir mettre à sa tête une personne irréprochable. Et par les temps qui courent cela devient de plus en plus rare...



Retrouvez tous les Flash Infos :