Bioaddict



flash info
Publié Le 30 Octobre 2017 à 14h40
 

Les nanoparticules dans l'alimentation inquiètent près de 9 Français sur 10

Un nouveau sondage IFOP commandé par l'association "Agir pour l'Environnement" vient de révéler que 86% des personnes interrogées déclarent ne pas se sentir suffisamment informées sur les usages et les risques des nanoparticules dans l'alimentation.Et 67% des personnes interrogées se disent inquiètes de la présence de nanoparticules dans les produits alimentaires.

La loi sur l'étiquetage oblige pourtant les industriels à informer les consommateurs sur la présence de nanoparticules dans les produits alimentaires en imprimant sur les étiquettes la mention NANO.
Mais la loi n'est toujours pas respectée.

Les marques Mm's, Skittles, Malabar, chewing-gums New'R, gâteaux Napolitains LU, biscuits Tea time Delacre... continuent donc à vendre leurs produits nanoparticulés sans vergogne (plus de 300 produits sont concernés) et en se moquant pas mal de la loi et des services de la répression des fraudes...

Les nanoparticules sont pourtant potentiellement dangereuses.
leur taille extrêmement petite leur permet de pénétrer dans le corps humain.

Or, de plus en plus d'études scientifiques confirment leur toxicité. Une étude de l'INRA, par exemple, a montré que des rats ayant ingéré des nanoparticules de dioxyde de titane (E171) développent des lésions précancéreuses au bout de seulement 3 mois.

Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) classe donc le dioxyde de titane dans la catégorie cancérigène probable.
Quant à L'ANSES ( l'agence française de sécurité alimentaire) elle préconise aux industriels de limiter l'exposition des consommateurs aux nanoparticules en favorisant les produits sûrs, dépourvus de nanomatériaux et recommande de peser leur utilité.

Une liste de 300 produits alimentaires contenant, ou pouvant contenir, des nanoparticules peut être consultée sur le site de l'association Agir pour l'Environnement. www.agirpourlenvironnement.org

Les produits contenant le colorant dioxyde de titane (E171), classé cancérigène probable par le CIRC, et /ou l'anti-agglomérant dioxyde de silicium (E551) doivent être particulièrement évités.

Ne rien acheter donc sans avoir lu les étiquettes...



Retrouvez tous les Flash Infos :