Bioaddict



flash info
Publié Le 11 Août 2018 à 08h59
 

Roundup : Monsanto condamné à verser 289,2 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer

Dewayne Johnson, 46 ans, jardinier des écoles, est le premier américain à avoir attaqué le géant de l'agrochimie Monsanto en justice car il estime que l'herbicide Roundup est responsable du cancer dont il est atteint, un cancer incurable du système lymphatique. Son espérance de vie étant courte (moins de 2 ans), le tribunal a accepté une procédure accélérée.

Le vendredi 10 août, le jury d'un tribunal de San Francisco a condamné la firme américaine à payer 289,2 millions de dollars de dommages (250 millions de dollars de dommages punitifs, assortis de 39,2 millions de dollars d'intérêts compensatoires) à Dewayne Johnson pour ne pas avoir informé de la dangerosité du Roundup, son herbicide à base de glyphosate, qui a " considérablement " contribué au cancer du jardinier. Le jury a même déterminé que Monsanto avait agi avec " malveillance ".

Cette décision du Tribunal est historique car elle reconnait le caractère cancérogène des produits à base de glyphosate et la responsabilité de Monsanto dans le fait de les avoir mis sur le marché sans en avertir le consommateur.

"Non, le glyphosate ne cause pas de cancer et le jury a tort" a déclaré, furieux, le vice-président de Monsanto, Scott Partridge, à des journalistes devant le tribunal. La firme a annoncé son intention de faire appel.

Il faut savoir que cet herbicide, qui est le plus utilisé dans le monde, par les agriculteurs mais aussi par les jardiniers amateurs, est cependant classé parmi les cancérigènes probables chez l'homme depuis mars 2015 par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une Agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Des ONG et scientifiques demandent son interdiction depuis des années.

Monsanto, qui a été racheté par le groupe allemand Bayer en 2016, est aujourd'hui confronté à plus de 5 000 procédures similaires aux Etats-Unis.

"J'ai reçu beaucoup de soutien depuis le début de cette affaire, beaucoup de prières et d'énergie de la part de gens que je connais même pas. Je suis content de pouvoir aider une cause qui me dépasse largement. Et j'espère que cette décision commencera à lui apporter l'attention dont elle a besoin", a déclaré sobrement Dewayne Johnson au cours d'une conférence de presse.

Alors qu'une grande majorité des Français et des Européens se sont déclarés opposés à sa ré-homologation, la Commission Européenne a ré-autorisé le 27 novembre 2017 l'usage du glyphosate pour cinq ans. Une décision largement condamné par l'opinion publique. Cette décision du tribunal de San Francisco concernant le cas Dewayne Johnson devrait relancer la polémique sur la dangerosité du glyphosate et du Roundup partout dans le monde.



Retrouvez tous les Flash Infos :