Bioaddict



flash info
Publié Le 5 Juin 2019 à 12h31
 

Santé:les moules de plus en plus contaminées par une toxine marine émergente

L'agence de sécurité sanitaire (Anses ) vient de publier ce jeudi 5 juin 2019 les résultats d'une étude portant sur les moules . Cette étude montre que ces coquillages continuent à être contaminés par les pinnatoxines, une famille de biotoxines marines émergentes, notamment les moules élevées dans les lagunes méditerranéennes, particulièrement dans la zone d'Ingril dans l'Hérault. Mais tous les coquillages peuvent être contaminés.

Ces biotoxines marines ont été identifiées pour la première fois en France, en 2011, dans des moules de la lagune d'Ingril . Et depuis cette date, des analyses réalisées dans les moules de cette lagune ont montré des concentrations élevées chaque année durant plusieurs mois, précise l'Anses.

Les pinnatoxines ont également été détectées, mais dans des quantités plus faibles , dans d'autres régions en France, notamment dans des moules provenant d'autres lagunes méditerranéennes (Vic, le Prévost, Thau, Leucate) et sur les côtes atlantique et corse.
D'autre pays ne sont pas épargnés notamment le Canada, l'Australie, laNouvelle-Zélande et dans d'autres pays européens, du nord et du sud de l'Europe.

Ces biotoxines provoquent chez la souris des effets neurotoxiques aigus
pouvant conduire au décès en cas d'ingestion à forte dose. Mais chez l'Homme, aucun cas d'intoxication n'a été rapporté à ce jour en France ni ailleurs dans le monde.

En attendant les résultats d'études plus approfondies sur les risques sanitaires liés à ces toxines l'Anses recommande d'éviter la consommation de coquillages issus de la zone d'Ingril et de consommer les moules, avec modération.



Retrouvez tous les Flash Infos :