Bioaddict



67 % des Français ne croient pas en la réussite d'un accord à Copenhague

Publié Le 27 Novembre 2009 à 12h38
 
Les Français ont le moral dans les baskets en vue de Copenhague. Selon un sondage LH2/nouvelobs.com, à deux semaines de l'ouverture du sommet, seuls 32 % des Français déclarent être "confiants" en la capacité des dirigeants politiques à aboutir à un accord permettant de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.
DOSSIER SPECIAL
Une très faible minorité (4 %) des Français se dit " très confiante ". Par contre, les Français sont 67 % à ne pas croire que le sommet climatique aboutira à un accord, dont 20 % " pas du tout confiants ".

" Ces perceptions soulignent le pessimisme des Français envers la possibilité d'un engagement commun des pays industrialisés à réduire leurs émissions et à apporter un soutien aux pays en développement pour les aider à lutter contre le réchauffement climatique ", souligne Eléna Ratoi, chargée d'études au département opinion de LH2.

Une confiance qui s'érode avec le niveau de diplôme

Seuls 21 % des diplômés Bac + 4 ou plus se déclarent confiants contre 37 % des personnes dont le diplôme est inférieur au baccalauréat.

Les cadres (21 %) et professions intermédiaires (23 %) sont beaucoup lus circonspects que les employés (34 %) et les ouvriers (38 %).

Les catégories les plus sévères s'avèrent être celles ayant généralement une meilleure connaissance des enjeux et des objectifs d'un tel sommet.

Un optimisme qui diffère selon l'âge et le sexe

Il existe notamment un clivage entre les femmes, qui s'avèrent plus optimistes (35 %) que les hommes (28 %) en la réussite du sommet de Copenhague qui s'ouvre le 7 décembre prochain.

L'âge constitue également un critère clivant : seuls 25 % des 35-49 ans se déclarent confiants à cet égard contre 37 % des 5-34 ans.

Les sympathisants Verts sont les plus pessimistes

La confiance des sympathisants des Verts se situe dans la moyenne (3 %).

" En revanche, si les sympathisants de la gauche se disent peu confiants (27 %), ceux de la droite (43 %) et plus précisément de l'UMP (47 %) se montrent nettement plus confiants que la moyenne, même si chez ces derniers la confiance reste toujours minoritaire quant à la capacité des dirigeants politiques de parvenir à se rassembler autour d'un projet mondial et d'obtenir un accord ambitieux pour faire face au défi climatique ", indique Eléna Ratoi, chargée d'études au département opinion de LH2.

voir les sources de l'infos