Bioaddict



70% de la population mondiale bientôt touchée par la montée du niveau de la mer ?

Publié Le 27 Mars 2012 à 13h21
 
Même si l'humanité parvenait à limiter le réchauffement de la planète à deux degrés Celsius, comme le recommande le panel intergouvernemental sur les changements climatiques, les générations à venir devront faire face à une montée du niveau de la mer de 12 à 22 mètres par rapport à son niveau actuel, selon une étude publiée la semaine dernière dans le journal Geology.

Les auteurs de cette étude, sous la direction du professeur de sciences de la terre et des planètes de l'université de Rutgers Kenneth Miller, sont parvenus à cette conclusion en étudiant les couches de terres et de roche en Virginie, dans l'atoll d'Eniwetok dans le Pacifique et en Nouvelle-Zélande. Ils ont examiné les vestiges de l'ère Pliocène, il y a 2,7 à 3,2 millions d'années, soit la dernière fois que le taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère était à son niveau actuel, et que les températures atmosphériques étaient supérieures de 2°C à celles d'aujourd'hui.

"La différence de volume d'eau libéré représente l'équivalent de la fonte de tout le Groënland et de la banquise de l'Antarctique Ouest, ainsi que d'une partie de la banquise marine d'Antarctique Est", a expliqué Richard Lane, directeur de programme de la division de géologie de la Fondation nationale des sciences, qui a financé ce travail.

"Une telle augmentation des océans actuels recouvrirait les côtes actuelles partout dans le monde et affecterait jusqu'à 70 % de la population mondiale", a-t-il déclaré.

"Pas besoin de vendre votre maison en bord de mer tout de suite, car la fonte de ces immenses plaques de glace prendra des siècles voire quelques milliers d'années", a cependant déclaré M. Miller dans un communiqué.

"Les prévisions actuelles de montée du niveau de la mer au 21ème siècle se situe entre 0,8 et 1,0 mètre, en raison du réchauffement des océans, de la fonte partielle des glaciers de montagne, et de la fonde partielle du Groënland et de l' Antarctique", a-t-il poursuivi.

Toutefois, ces recherches soulignent la sensibilité des grandes étendues glacées de la Terre aux changements de température, suggérant que même une augmentation modeste de la température résulterait en une forte augmentation du niveau de la mer.

CATastrophes NATurelles.net, partenaire de bioaddict.fr