Bioaddict



79 % des Français sont favorables à l'arrêt de la chasse le dimanche

Publié Le 9 Février 2016 à 14h49
 
Un sondage réalisé par l'IFOP du 4 au 7 janvier 2016 révèle que 8 Français sur 10 souhaitent que le dimanche devienne un jour non chassé.
8 Français sur 10 souhaitent que le dimanche devienne un jour non chassé selon une étude IFOP menée en janvier 2016.

 

Le dimanche est le jour où la nature est très fréquentée par des familles en promenade, des randonneurs, des joggeurs, des cyclistes, des cavaliers, etc., souhaitant pouvoir profiter sereinement de la nature. Au niveau national en France, la chasse est autorisée les 7 jours de la semaine en période de chasse, alors que dans la plupart des autres pays d'Europe de l'Ouest, il y a des jours sans chasse, souvent le dimanche.

Alors que 437 associations et structures de sports et loisirs de plein air ont cosigné un Appel pour demander l'arrêt de la chasse le dimanche, une étude menée par IFOP révèle que 79 % des Français sont favorables à cette mesure afin de pouvoir pratiquer leurs activités nature en toute sécurité. 55 % y sont même très favorables, tandis que seulement 7 % y sont très défavorables.

Parmi les sympathisants du Parti Socialiste, 87 % d'entre eux souhaitent cette mesure. Chez Les Républicains, ils sont 81 %. Au sein des votants FN, 71 % y sont favorables. L'étude montre également que 81 % des Français résidant en ville soutiennent l'arrêt de la chasse le dimanche; ce taux reste également très élevé en milieu rural où il atteint 75 %.

"Avec près de 150 accidents de chasse chaque année, la France détient le record européen. Il y a 7 fois plus d'accidents le dimanche, jour où la nature est très fréquentée. La chasse crée un climat d'insécurité qui perturbe la pratique des autres sports et loisirs de plein air. Les détonations, cris, aboiements, allées-venues des 4x4, empêchent de profiter pleinement de la nature. S'ajoutent également les panneaux " Danger - Chasse en cours - Tir à balles " aux abords des zones chassées, qui contraignent à renoncer à son activité en faisant prudemment demi-tour. Que de sorties et promenades gâchées ou écourtées !" explique M. Spataro, Président du Collectif pour le dimanche sans chasse.

Pour M. Spataro, "les chasseurs (1,6 % de la population) ne doivent plus accaparer et insécuriser la nature ; un partage s'impose. L'instauration d'une trêve de la chasse le dimanche serait un compromis raisonnable. Il s'agit d'une mesure d'intérêt général, qui est souhaitée par la très large majorité des français".

Suite à cette étude, le Collectif pour le dimanche sans chasse, qui regroupe près de 730 clubs et associations d'usagers de la nature, demande ainsi une nouvelle fois au gouvernement et aux élus de déclarer le dimanche comme jour national non chassé.

Alexandre Sieradzy