Bioaddict



Affichage environnemental : quelles indications allons-nous retrouver sur les produits ?

Publié Le 3 Février 2012 à 16h21
 
Depuis le 1er juillet 2011, plus de 150 entreprises pionnières testent l'affichage environnemental auprès de leurs clients. Ainsi, des centaines de produits commercialisés en rayon ou sur internet sont désormais accompagnés d'un affichage détaillant leurs impacts écologiques sur le climat, l'eau, l'air ou bien encore la biodiversité.
1/11
Exemple d'affichage environnemental pour le vin
Exemple d'affichage environnemental pour le vin

Pourquoi un affichage environnemental ?

L'affichage environnemental doit permettre d'informer les consommateurs sur les impacts environnementaux des produits qu'ils achètent. Cette mesure forte du Grenelle de l'Environnement a un double objectif :

Un affichage qui prend en compte le cycle de vie des produits et leurs principaux impacts

  • à chaque étape de son cycle de vie (depuis l'extraction des matériaux qui le composent jusqu'à son élimination final, en passant par sa fabrication, sa distribution et son utilisation), un produit peut générer des impacts sur l'environnement. Avoir une vision globale nécessite donc de prendre en compte toutes les étapes.
  • une approche multicritère : épuisement des ressources, pollution de l'air, de l'eau ou des sols, atteintes portées à la biodiversité, les impacts d'un produit peuvent être multiples et on ne peut se limiter au seul changement climatique.

Ainsi, par exemple, pour une lessive, l'impact sur le changement climatique est important mais mérite d'être complété par une information sur son impact sur la qualité de l'eau en matière d'évaluation globale afin d'éviter qu'en cherchant à réduire un impact (le changement climatique), on en détériore d'autres (en l'occurrence, la pollution des eaux).

Il en est de même pour les produits d'origine agricole : il faut lutter contre le changement climatique, sans pour autant oublier la préservation de la biodiversité, la qualité de l'eau...

Plus globalement, c'est le critère de sobriété en terme de consommation de ressource qui apparaît essentiel, tant en terme de ressources non renouvelables que d'espace ou encore de biodiversité...

Faire participer les consommateurs : une expérimentation nationale de l'affichage des caractéristiques environnementales des produits

Depuis le 1er juillet 2011, le Ministère de l'Ecologie a lancé un test d'étiquetage environnemental avec le concours de 168 entreprises et grandes surfaces. Les entreprises qui participent à l'initiative devront rendre un bilan de leur expérience au ministère de l'Ecologie le 30 juin 2012.

Le Ministère de l'écologie propose aux consommateurs et internautes de visiter une galerie d'exemples concrets d'affichage environnemental dans tous les secteurs de la vie quotidienne et de donner leurs avis. Biocoop, Nestlé, Picard, Weleda, L'Occitane, SFR, Conforama ou encore Leroy Merlin proposent ainsi plusieurs solutions.

Pour participer à cette expérimentation, rendez-vous sur le site : www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr

Mathilde Emery