Bioaddict



Air France associe biocarburant et éco-pilotage pour lutter contre le réchauffement climatique

Publié Le 18 Octobre 2011 à 12h07
 
La compagnie Air France a effectué jeudi 13 octobre 20011 le premier vol commercial français à base de biocarburant. Au départ de Toulouse et à destination d'Orly, l'Airbus A321 de la compagnie a utilisé un mélange de kérosène et de 50 % de biocarburant.
1/3

Les émissions de ce vol ont été de 54 g CO2 par passager par km soit deux fois moins qu'un vol traditionnel. Ce biocarburant est issu d'huiles de friture usagées, il agit donc sans impacts environnementaux ni sociaux liés à l'utilisation de ressources agricoles.

"Le biocarburant utilisé constitue une énergie renouvelable et durable qui n'a pas d'impacts environnementaux ou sociaux liés à l'utilisation de ressources agricoles : issu du recyclage d'huiles usagées, ce type de biocarburant n'entre pas en concurrence avec la filière alimentaire ni avec les ressources en eau. L'usage de tels biocarburants durables est reconnu et certifié par l'ASTM (American Society for Testing Material, organisme de normalisation qui rédige et produit des normes techniques) depuis l'été 2011" a précisé la compagnie Air France.

Afin d'organiser le vol le plus économe en CO2, Air France a associé utilisation de biocarburant et éco-pilotage. Ce vol a en effet été optimisé sur toutes ses phases :

  • montée dite en continue jusqu'au niveau de croisière
  • amélioration du niveau de croisière de vol : 340 au lieu de 280 (grâce à un accès à une zone aérienne militaire)
  • optimisation en temps réel de la trajectoire de l'avion entre le pilote et les contrôleurs aériens
  • coordination entre le commandant de bord et les contrôleurs aériens pour un " top of descent " au plus proche des conditions météo et notamment de vent ; et pour amorcer une procédure de descente continue afin de garantir le meilleur profil de l'avion pour atterrir.
"Au total, ce sont 11 000 tonnes de CO2 par an qui seraient économisées si tous les vols de la Navette opérés de et vers Toulouse étaient en mesure d'appliquer ces procédures d'éco-pilotage" a précisé Air France.

" Le secteur aérien a été le premier à s'engager dans le Grenelle pour réduire les nuisances sonores et la pollution de l'air. Aujourd'hui, force est de constater que les premiers résultats sont déjà là. Ces nouvelles procédures de vol ont été conçues pour réduire les émissions sonores et gazeuses autour des aéroports et pour améliorer la qualité de vie de leurs riverains. Des procédures de descente continue sont entrées en vigueur à Roissy, Orly et sur de nombreux autres aéroports dont Strasbourg, Marseille et Lyon. À terme, elles seront appliquées sur les dix principaux aéroports français. Grâce à la suppression des paliers, ce type de descente permet non seulement de réduire le bruit, mais aussi la consommation de carburant et les émissions gazeuses des avions " a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'écologie.

"Ce vol commercial, qui réunit pour la première fois toutes les composantes d'économie d'énergie, s'inscrit dans un programme ambitieux de la Compagnie pour soutenir la lutte contre le changement climatique. Ce projet innovant offre une synthèse des nombreuses initiatives d'Air France dans le domaine du développement durable. Ce vol entièrement optimisé montre que la Compagnie entend concilier l'essor du transport aérien avec la maîtrise des émissions de CO2" a conclu Air France.

Stella Giani