Bioaddict



Algues vertes : la Bretagne enterre la hache de guerre contre " France Nature Environnement "

Publié Le 6 Mai 2011 à 11h09
 
La Bretagne vient de retirer sa plainte en justice contre " France Nature Environnement " qui avait lancé une campagne d'affichage montrant les plages bretonnes infestées par des algues vertes, en ayant bien compris que le message ne critiquait pas la Région mais les pratiques d'élevage intensifs des animaux responsables de marées vertes.
Une des photos de la campagne de France Nature Environnement concernant la prolifération des algues vertes

Quand la campagne choc d'affichage a été lancée en plein Salon de l'Agriculture, notre Président de la République Nicolas Sarkozy n'a pu s'empêcher de dire qu'elle était " particulièrement déplacée " et notre Ministre de l'Agriculture l'a carrément taxée de " scandaleuse ".

Qu'avait- elle de choquant ? Elle ne faisait que montrer et dénoncer les dégâts entrainés par l'élevage intensif, de porcs en particulier, responsable de la prolifération de ces algues vertes qui non seulement sont toxiques, mais rendent infréquentables les plages qui en sont envahies.

Ainsi en 2010, près 40 000 tonnes d'algues vertes ont été ramassées en Bretagne, et en 2009, près de 50 000 tonnes sur les seules Côtes d'Armor.

Qu'à cela ne tienne. La région Bretagne s'est sentie humiliée et dénigrée par cette campagne et a porté plainte auprès de la commission de Déontologie publicitaire et du Tribunal.

Mais le Jury de la commission de déontologie publicitaire vient de rejeter la plainte en considérant que le message ne faisait que "dénoncer une réalité reconnue et qu'il n'est nullement trompeur ou dénigrant". Et que, "les termes employés sont seulement de nature à appeler l'attention du public et des pouvoirs publics, ce qui fait partie des objectifs poursuivis par l'association France Nature Environnement, et demeurent acceptables au regard du but d'intérêt général poursuivi".

Dans sa sagesse, le Conseil Régional de Bretagne vient donc de retirer sa plainte auprès du Tribunal pour " atteinte à l'image de la région " et va intensifier son action pour réduire les quantités de rejets dans les sols et les cours d'eau des effluents en provenance des élevages industriels , mais également pour traiter ces effluents en amont , et pour encourager le développement de l'agriculture biologique.

La Bretagne est une trop belle région pour la laisser se dégrader.

Alexandre Sieradzy

A lire aussi : Agriculture : Le cri d'alarme de France Nature Environnement