biodiversité

Biodiversité : le parc national de la Guadeloupe devient une aire protégée

Le parc national de la Guadeloupe a été officiellement reconnu le 5 octobre 2010 comme une aire protégée au titre de la convention de carthagène, protocole SPAW.
La Convention pour la protection et la mise en valeur du milieu marin dans la région des Caraïbes, ou Convention de Carthagène, a été signée à Carthagène (Colombie) le 24 mars 1983.

Dans le cadre de la convention, a été signé le protocole relatif aux aires spécialement protégées et à la faune et la flore (SPAW), adopté en 1990 et entré en vigueur en 2000.

Le Parc national de la Guadeloupe a fait partie des 9 aires protégées de la Caraïbe qui ont servi de test pour l'évaluation de cette reconnaissance au niveau du programme SPAW.

Cette reconnaissance conforte ainsi la position du parc national de la Guadeloupe dans le réseau SPAW, et permettra de meilleures coopérations régionales.

Le racoon (raton-laveur) est l'espèce symbole du parc national de la Guadeloupe

Retrouvez plus d'infos sur le site www.guadeloupe-parcnational.fr et sur le site du CAR-SPAW, www.car-spaw-rac.org,  le Centre d'activités régional pour les espèces et les espaces spécialement protégés de la Caraïbe.

Stella Giani

Info +

 

Signé en janvier 1990, le protocole SPAW a pour objectifs :

- la protection, la préservation et la gestion durable des zones qui présentent une valeur écologique particulière ;

- la protection, la préservation des espèces sauvages menacées ou en voie d'extinction ainsi que leurs habitats.

Le protocole SPAW est devenu une loi internationale le 18 juin 2000.

Source: www.biodiversite2010.fr