Bioaddict



good news

Bioentreprisedurable : les entreprises bio valorisent leur engagement dans le développement durable


Sommaire
1 - Démontrer que l'agriculture biologique reste une référence en matière de développement durable
2 - Les 9 engagements du code des bonnes pratiques
Publié Le 15 Septembre 2011 à 13h44
 
Le Synabio (Syndicat National des Professionnels au service de l'aval de la filière Agriculture Biologique), qui regroupe plus de 110 entreprises représentant plus de 350 marques de produits bio, a lancé la démarche "Bioentreprisedurable" auprès de ses adhérents. Objectif : valoriser la démarche "bio durable" des entreprises.
Le logo Bioentreprisedurable

L'objectif de "Bioentreprisedurable" est d'amener les entreprises à identifier leurs actions menées en faveur du développement durable pour mieux les valoriser, à structurer et formaliser leur démarche " bio durable " et à progresser en prenant en compte l'ensemble des enjeux spécifiques aux filières biologiques. Le Synabio tient ainsi à démontrer que l'agriculture biologique constitue une référence en matière de développement durable.

A ce jour, 31 entreprises bio ont déjà intégré cette démarche qui traduit leur engagement pour le développement durable, au-delà de leur certification bio. Elles ont signé le code des bonnes pratiques, première étape vers la mise en oeuvre de l'autodiagnostic puis du plan d'amélioration.

Bioentreprisedurable : trois outils pour des actions concrètes

La démarche Bioentreprisedurable du Synabio comprend trois outils mis à disposition des entreprises adhérentes :

  • Le code de bonnes pratiques : il permet de formaliser la démarche et d'orienter les décisions des entreprises. La signature du code est la première étape, celle-ci marque l'engagement des entreprises dans le développement durable. Ce code, qui comporte neuf objectifs, est complété par la mention suivante : " En complément de notre démarche de certification, il est de notre responsabilité de tout mettre en oeuvre pour assurer au consommateur, l'authenticité et la naturalité des produits biologiques ainsi que le développement durable des filières. "
  • La grille d'autodiagnostic : Elle permet de faire le bilan des pratiques de l'entreprise en termes de développement durable. L'autodiagnostic aide également les entreprises à prendre en compte l'ensemble des aspects du développement durable, ceci pour les orienter dans le choix des actions d'amélioration.
  • Le guide méthodologique : il rappelle l'intérêt qu'ont les entreprises à entrer dans une démarche de développement durable et sert à guider les entreprises dans l'utilisation de la grille d'autodiagnostic. Enfin, le guide doit aider les entreprises à mettre en place des actions d'amélioration.

Une démarche avant tout pédagogique

"Face aux coûts engendrés par la certification, propre à la filière biologique, le Synabio a souhaité proposer un outil qui n'engendre pas, dans un premier temps, de coûts supplémentaires. Ainsi, il doit être vu comme un moyen de se familiariser avec les référentiels de développement durable comme l'ISO 26 000, qui deviendra bientôt incontournable. "Bioentreprisedurable" est avant tout un outil pédagogique permettant de se préparer aux exigences de l'avenir en termes de RSE. La démarche repose donc, à ce jour, sur une grille d'autodiagnostic remplie par l'entreprise et sans contrôle d'une tierce partie" précise le Synabio.

"Face à la multiplication des logos sur les produits, qui engendrent de la confusion dans l'esprit des consommateurs et une moindre visibilité du logo AB, la démarche "Bioentreprisedurable" n'a pas pour vocation d'être communiquée sur le produit. Il s'agit bien de démontrer le rapport direct entre le bio et le développement durable et non de créer une allégation supplémentaire sur le produit. Cela n'est de toute façon pas envisageable dans le cadre d'une démarche non certifiée. Cependant, il est important que les entreprises puissent valoriser leur démarche développement durable auprès de leurs clients et de leurs fournisseurs. En effet l'un des piliers de la RSE est bien de rendre compte de ses actions, ce que les PME bio ont bien souvent du mal à faire. Le logo "Bioentreprisedurable" permet aux entreprises engagées dans des actions d'amélioration de communiquer sur leur engagement. Toutes les entreprises peuvent ainsi se retrouver autour de cette marque commune qui valorise des pratiques en adéquation avec les démarches de leurs principaux clients", explique encore le Synabio.