Bioaddict



Publié Le 1 Mars 2019 à 15h29
 
Le PDG de Carrefour Alexandre Bompard, invité de l'interview éco d'Emmanuel Duteil sur Europe 1 jeudi 28 février, a exposé sa vision de "l'hypermarché de demain", dont la taille va diminuer et qui proposera "plus de produits frais, beaucoup plus de bio, beaucoup plus de circuits courts".

 

" Le format de l'hypermarché n'est pas mort, mais il faut le réformer " explique le PDG de Carrefour alors que l'enseigne entame un grand plan de transformation. " La réforme, ça veut dire bâtir un hypermarché pour le monde de demain. Ça ne peut plus être des grandes cathédrales où on trouve tout. Ca doit être plus précis en termes de services, répondre aux attentes des clients sur la qualité alimentaire, les circuits courts, les produits locaux. "

Vers des hypermarchés moins grands avec moins de références mais plus de bio

Carrefour compte ainsi réduire la taille de ses "hyper" (400.000 m2 de moins dans le monde) et se recentrer davantage sur des produits alimentaires de qualité. " Il y aura moins de références, avec une baisse des assortiments de 15% et une place du non-alimentaire plus compactée. Par contre, l'alimentaire sera mis en majesté avec plus de produits frais, beaucoup plus de bio, beaucoup plus de circuits courts et davantage de restauration ", a détaillé le PDG de Carrefour, qui s'est par ailleurs engagé à ce que "95% des fruits et légumes" soient, à terme, "d'origine française" dans tous ses magasins (hypers comme magasins de proximité). " On investit aujourd'hui un millard d'euros dans l'agriculture française " a -t-il précisé.

Parallèlement aux hypermarchés, l'enseigne compte poursuivre sa stratégie d'expansion de ses magasins de proximité avec l'ouverture de 3000 nouveaux magasins d'ici à 2022, qui proposeront également beaucoup plus de produits bio, ainsi que le développement de ses magasins Carrefour Bio.

Ces annonces suivent la création il y a quelques mois par Carrefour d' "Act For Food", un Comité d'orientation alimentaire qui accompagne l'enseigne dans la mise en place d'actions concrètes "pour bien manger". Carrefour s'engage ainsi maintenant - entre autres - à mettre à disposition dans ses magasins plus de produits bio français à des prix accessibles à tous, plus de produits issus de la pêche durable, plus de produits végétariens et plus de fruits et légumes bio de saison.

Pour favoriser le déploiement de son offre de produits frais bio en magasins, Carrefour a également mis en place en janvier 2018, en partenariat avec l'ONG WWF, un contrat d'engagements nommé " Bio développement " envers les producteurs qui se convertissent au bio sur un volume d'achat et un prix pour une durée de trois à cinq ans. " Notre objectif à court terme est d'accompagner à travers cette formule des centaines de producteurs " a expliqué Alexandre Bompard dans un discours présentant le plan de transformation "Carrefour 2022".

Carrefour veut être "le leader de la démocratisation du bio"

Le PDG de Carrefour précise dans son discours : " Après le frais, le deuxième axe de refonte de notre offre alimentaire, c'est le bio. Notre objectif s'énonce simplement : Carrefour doit être le leader de la démocratisation du bio dans l'ensemble des pays où il est présent. Je souhaite passer à la vitesse supérieure. Notre objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros pour le Groupe en 2022 contre un milliard aujourd'hui. Pour cela, nous devons lever les freins importants au développement du bio et à sa consommation, d'abord en résolvant le problème de l'accessibilité au bio pour nos clients. Carrefour a un réseau de magasins unique permettant de diffuser l'offre bio au plus près des clients sur tous ses territoires. C'est pourquoi nous allons généraliser notre gamme de produits bio en magasins. Nous accélérons également le développement de Greenweez, notre site spécialisé sur la vente de produits bio et vie saine. Ensuite, nous défendrons une offre bio plus démocratique. Le bio ne peut pas être réservé aux citadins aisés. Nous serons intransigeants sur la compétitivité de notre offre bio. Nos politiques de prix, de promotions et notre programme de fidélité soutiendront cette démocratisation. Pour cela, nous allons massifier nos achats et étendre notre gamme de produits en marque propre bio. "

Cliquez ici pour écouter l'interview d'Alexandre Bompard, PDG de Carrefour : "Le format de l'hypermarché n'est pas mort, mais il faut le réformer" sur le site www.europe1.fr.

Alexandre Sieradzy


Acceuil Biomap
Biocoop
5 ALLEE DE TREQUEFFELEC Alimentation bio Supermarché bio Voir la fiche