changements climatiques

Catastrophes naturelles et technologiques : quels risques en région PACA ?

Feux de forêts, inondations, mouvements de terrain, transport de matières dangereuses, stockage de gaz, nucléaire... La région Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de lancer une plate-forme internet qui permet à tous les habitants de connaître les risques près de chez eux.

L'ensemble des communes de la région PACA est exposé à un risque naturel au moins. Plus de 95 % d'entre elles sont soumises au risque des feux de forêt, 85 % aux risques d'inondations et sismiques, 75 % aux mouvements de terrain et 10 % aux avalanches.

Pour se prémunir des éventuels dangers, la région, la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont présenté lundi un nouveau site web : plate-forme-risques-paca.brgm.fr

"C'est une sorte d'entonnoir où sont déversées toutes les informations, explique Claire Arnal, directrice régionale du BRGM. En cliquant sur les liens, on pourra se faire une idée des risques que l'on court à tel endroit, mais aussi de l'ensemble de la réglementation". Le site est ainsi un véritable " outil de visibilité dont le but est de rendre accessible au plus grand nombre l'état des connaissances ", complète Laurent Neyer, de la DREAL.

Cette plateforme des risques référence les phénomènes naturels (mouvements de terrain, retrait-gonflement des argiles, effondrement des cavités souterraines, seismes, inondations, submersions marines, feux de forêts, avalanches) mais également les phénomènes technologiques (la rubrique est encore en construction) et notamment les risques liés au nucléaire, au transport de matières dangeureuses, aux activités industrielles, aux ruptures de digues, ou encore au stockage de gaz.

 Deux ans après les terribles inondations qui ont frappé une soixantaine de communes, le 15 juin 2010, les images de cet événement climatique imprègnent toujours les esprits, comme l'a rappelé le journal Var Matin

Le site propose entre autre :

  • l'accès à des données essentielles et variées : cartes dynamiques, fiches pédagogiques, études, articles de presse, films, liens avec d'autres sites ;
  • la mise à disposition des connaissances sur les risques auprès du grand public, des collectivités et des acteurs des territoires
  • la mise en réseau des acteurs
  • le développement de la mémoire et de la culture des risques majeurs.

Il faut savoir que la création d'un observatoire régional des risques en Provence-Alpes-Côte d'Azur est en projet actuellement. Autant d'actions qui montrent notamment que la région anticipe et se prépare aujourd'hui aux bouleversements que pourrait engendrer le changement climatique.

Stella Giani