Bioaddict



Compostage : mode d'emploi

Publié Le 20 Juillet 2011 à 17h27
 
Produire soi-même un engrais naturel et l'utiliser directement dans son jardin ou sur son balcon, tout en transformant de façon utile ses déchets, n'est pas réservé qu'aux experts du jardinage ! Découvrez comment réaliser votre compost.
DOSSIER SPECIAL
1/5

Un bon moyen d'apporter de l'engrais de qualité à votre potager ou à votre jardin est de réaliser vous-même votre compost. Le compostage est une méthode ancienne qui revient à la mode aujourd'hui car elle présente de nombreux avantages écologiques.

En quoi consiste ce procédé ? Le compost est un engrais formé par le mélange fermenté de débris organiques avec des matières minérales. Le compostage permet de réduire le volume de ses déchets et de produire un humus de qualité nécessaire au bon développement des plantes sachant qu,e chaque année, l'humus disparaît à hauteur de 2 à 3%, et qu'il faut donc compenser cette perte. Il faut compter entre 3 et 5 mois pour arriver au bout du processus de compostage : un compost mûr se caractérise par un aspect homogène, une couleur sombre, une agréable odeur et une structure grumeleuse qui s'émiette.

Que peut-on composter ? Beaucoup d'ordures sont recyclables grâce à ce procédé : des déchets de cuisine tels que les épluchures de fruits et légumes qui n'ont pas été traités, ou encore les coquilles d'oeuf, mais aussi des déchets de jardin (gazon tondu, feuilles, fleurs coupées...) et enfin des déchets de maison comme des cendres de bois, du papier journal, du carton, des sachets de thé, des fibres naturelles (laine, coton, soie)...

Pourquoi composter ? Tout d'abord pour la santé de vos plantes ! En effet, non seulement le compost remplace avantageusement les engrais chimiques polluants, ce qui est meilleur pour la planète, mais il permet également de donner à vos plantes tous les éléments nutritifs dont elles ont besoin ! Le compost permet encore de recycler vos déchets organiques et ainsi d'empêcher leur incinération polluante.

Comment faire ? Deux solutions : si vous possédez un grand jardin, vous pouvez opter pour le compostage en tas à même le sol. Empilez simplement les déchets dans un coin en faisant des tas et en les retournant régulièrement pour activer la fermentation. L'arrosage naturel et la large surface (oxygénation) suffiront. Autrement vous pouvez utiliser un composteur disponible dans le commerce ou réalisable par soi même. Le risque ? Le compost peut sécher si vous l'oubliez. Or, veiller sur l'humidité pour obtenir un bon compost est essentiel.

Certaines règles simples à respecter : Favoriser des morceaux de matières organiques de petites tailles (broyer les encombrants). Toujours mélanger entre eux les différents déchets organiques et souvent les brasser pour favoriser l'action des micro-organismes et le bon passage de l'air pour éviter le pourrissement. Enfin, veiller surtout à l'humidité du mélange.

Les déchets à ne pas composter : Plastique et tissus synthétiques, verre et métaux ne se dégradent pas. D'une façon générale, aucun produit chimique, huile de vidange, etc., ne doit être mélangé au compost. Nombre de ces déchets peuvent être recyclés. Déposez-les dans les conteneurs adéquats de la déchèterie la plus proche.

Pour acheter un composteur, cliquez ici.

Pour acheter le kit de Compostage 180 litres pour petits jardins, balcons et terrasses, cliquez ici.

Laetitia Marcilhacy

A lire aussi : Lombri-compostage : des vers pour recycler ses déchets !