alimentation Poissons toxique santé

Des poissons de la Seine interdits à la consommation

Le Préfet de l'Aube vient d'interdire la consommation et la commercialisation de plusieurs espèces de poissons de la Seine qui accumulent les PCB, des produits chimiques hautement neurotoxiques, mutagènes et cancérogènes. Cette interdiction concerne le département de l'Aube et s'étend jusqu'à Paris.

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des substances toxiques qui ont été très utilisées dans l'industrie à partir de 1930. Bien que leur production et leur utilisation soit interdite en France depuis1987, ils sont encore très présents dans notre environnement car ils ont une demi-vie qui varie de 94 jours à 2700 ans selon les molécules... Et ils s'accumulent dans la graisse des animaux tout au long de la chaîne alimentaire jusque dans notre assiette.

Ils font partie d'une famille de 209 composés aromatiques organochlorés dérivés du biphényle industriellement synthétisé, proche des polychloroterphényles, polychlorodibenzo-furanes et des dioxines. Ils sont insolubles dans l'eau et ne se décomposent qu'à des températures dépassant 1 000 °C.

La voie de contamination humaine est à plus de 90% l'ingestion d'aliments contaminés : les poissons et leurs produits dérivés (70%), le lait et les produits laitiers (20%) et les viandes (10%). Et malheureusement ils ont des effets neurotoxiques, mutagènes et cancérogènes pour l'homme.

Dans le cadre du plan national d'action PCB engagé depuis le 6 février 2008, des analyses de poissons prélevés dans la Seine en 2009 montrent un dépassement du taux réglementaires en PCB chez les espèces fortement accumulatrices, notamment celles qui vivent en profondeur, anguilles, barbeaux, brèmes, carpes, silures, blageons , mais aussi les vairons.

Suite à ces campagnes, l'ANSES (Agence nationale de sécurité Sanitaire de l'alimentation, de L'environnement et du travail) a été saisie par les Ministères de l'Agriculture et de la Santé, et a recommandé dans son avis du 26 juillet 2010 de ne pas consommer ces poissons et d'acquérir des données complémentaires pour améliorer les connaissances actuelles.

Afin de limiter les risques d'exposition de la population auboise, le préfet de l'Aube a donc pris un arrêté qui " interdit la commercialisation et la consommation des anguilles pêchées dans la Seine à l'amont de Bourguignons (jusqu'à la limite sud du département), ainsi que la commercialisation et la consommation des anguilles, et dans l'attente de données complémentaires, des espèces fortement bio-accumulatrices (brème, tanche, carpe, silure) pêchées dans la Seine en aval de Bourguignons jusqu'à Paris ".

" Et cette interdiction s'appliquera jusqu'à ce qu'il soit établi par des analyses complémentaires favorables, que ces mesures ne s'avèrent pas utiles à la maîtrise du risque pour la santé publique " a précisé le Préfet.

Des mesures similaires ont également été prises dans les autres départements du bassin Seine- Normandie concernés.

Les poissons se font de plus en plus rares en mer. Ils sont de plus en plus pollués. Et le peu qui reste dans nos rivières ne peut plus être consommé...
Mais à part ça, tout va bien...

José Vieira

A lire aussi : Pcb : Un nouveau site pour connaître le niveau de pollution des cours d'eau et des poissons

Pollution et pcb : après les poissons, c'est l'Homme qui trinque !

Plus un seul poisson dans les océans en 2050 ?