enfants jardinage pédagogie Filière Bio

Des vergers bio vont être installés dans les écoles parisiennes

Des vergers bio pédagogiques vont être installés dans les écoles parisiennes disposant de suffisamment de place et d'ensoleillement pour que les arbres puissent fructifier. Les enfants auront le plaisir de goûter pommes, poires et prunes cultivées par leurs soins !
Afficher le diaporama

Vendredi 28 novembre, Anne Hidalgo, Maire de Paris, a inauguré un verger planté dans la cour de l'école Maurice d'Ocagne (14ème arr.) et a annoncé que des vergers et des potagers pédagogiques seront déployés dans de nombreuses écoles parisiennes d'ici fin 2015.

"Cette opération marque le coup d'envoi d'une série d'actions visant à réintroduire le végétal dans les écoles et à recréer le lien à la nature dès le plus jeune âge" explique la Mairie sur le site www.paris.fr.

Les vergers dans les écoles seront à la fois des lieux d'apprentissage et d'initiation, de sauvegarde d'anciennes variétés, de sensibilisation à l'environnement, à la biodiversité et aux questions d'alimentation. Ils seront entretenus de manière écologique et sans traitement chimique. Les fruits seront récoltés par les enfants et pourront être dégustés.

Partout où les conditions sont réunies, ( surface de pleine terre disponible, bon ensoleillement, accès facile pour les élèves...) un verger sera ainsi proposé aux écoles.

Pour lancer ce programme de création de vergers, 6 écoles ont pour l'instant été retenues :

- L'école élémentaire de la Brèche aux loups, 12e arrondissement (7 arbres)
- L'école maternelle et élémentaire Maurice Ocagne, 14e arrondissement (20 arbres)
- L'école polyvalente des Frères Voisins, 15e arrondissement (5 arbres)
- L'école maternelle Serge Prokofiev, 16e arrondissement (12 arbres)
- L'école maternelle et élémentaire René Binet, 18e arrondissement (13 arbres)
- L'école polyvalente Le Vau, 20e arrondissement (11 arbres)

[media]

Les écoles, sur le temps scolaire ou périscolaire, pourront ainsi désormais organiser des activités en lien avec la nature et autour du respect de la biodiversité en milieu urbain. A cet effet, chaque école recevra un kit, qui comportera des " bacsac ", jardinières en sac qui permettent de planter facilement des potagers, ainsi que des outils de jardinage, des graines et des plantes.

L'exemple du verger de l'école Maurice d'Ocagne (14e arrondissement)

Le projet de verger vient en complément des autres actions déjà entreprises dans cette école en matière de jardinage et de sensibilisation à l'environnement. Le verger est implanté sur une zone de pelouse de 300 m², séparée des deux cours de récréation des écoles maternelle et élémentaire. L'accès des élèves y est donc régulé.

Y sont implantés vingt arbres fruitiers selon une implantation en ligne de façon traditionnelle, avec des arbres plantés tous les 4 mètres environ. Ces arbres fruitiers sont des pruniers, pommiers, poiriers, abricotiers et pêchers, dont les périodes de floraison et récolte sont échelonnées dans le temps, du mois d'août au mois d'octobre. Ont été choisies des variétés anciennes d'Île-de-France. Afin de renforcer la diversité, les variétés sélectionnées pour les 20 arbres fruitiers sont toutes différentes. Il existe différentes formes d'arbres fruitiers, allant des formes de plein vent aux gobelets ou fuseaux. Pour permettre entretien, récolte, et observation des fleurs et fruits par les enfants, des formes basses ont été choisies en majorité, avec les premières branches démarrant à environ 50 centimètres du sol. Afin de permettre le développement des arbres dans de bonnes conditions, de la terre végétale a été préalablement mise en place.

Comme les jardins pédagogiques (parmi les 663 écoles maternelles et élémentaires de la capitale, 350 disposent déjà d'un jardin pédagogique), les vergers vont ainsi constituer un nouvel espace privilégié pour impulser un discours et une pédagogie sur l'alimentation bio, l'écologie, le rôle de la nature en ville et la biodiversité aux enfants. Une excellente initiative !

ME

Info +

2 exemples de mise en place d'espaces agricoles urbains au sein de collèges parisiens :

Le collège Mendes France (20ème arrondissement) transforme actuellement 4000 mètres carrés de ses espaces verts en exploitation agricole (Tomates, concombres, framboises, fraises, salades, courgettes, etc). À terme, la production agricole sera commercialisée sur les marchés.

Un jardin potager a été installé en avril 2013 sur les toits du collège Henri Matisse (20ème arrondissement).