changements climatiques

DRYrivERS, une application smartphone pour surveiller l'assèchement des rivières

Changement climatique et augmentation des besoins en eau : les citoyens peuvent désormais jouer un rôle majeur auprès des scientifiques en leur signalant les cas d'assèchement des rivières et cours d'eau via une application smartphone open-source inédite : DRYrivERS.

Les réseaux hydrographiques sont essentiels à notre bien-être et comptent parmi les zones de haute diversité biologique les plus menacées de la Terre. Toutefois, l'assèchement des cours d'eau et rivières reste peu étudié, compris et cartographié. Avec l'application DRYvER de sciences participatives pilotée par l'INRAE, les citoyens vont ainsi pouvoir ainsi aider les scientifiques.

"Les données récoltées amélioreront les prédictions scientifiques des effets à venir du changement climatique dans ces écosystèmes. Toutes les observations faites par le public dans l'application DRYRivERS seront en libre accès et visualisables sur le site Web de DRYvER" explique l'INRAE (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement).

Disponible sur Google Play et dans l'App Store, l'application est facile à utiliser. Il s'agit de fournir 3 renseignements : (1) le lieu de la rivière ; (2) les conditions du lit de la rivière (par exemple si l'eau y coule, si elle forme des mares d'eau stagnante dispersées ou si le lit est sec) ; et (3) une photo du site.

Chaque utilisateur peut utiliser le GPS de son smartphone pour déterminer sa localisation, ou trouver des lieux existants sur la carte. Et même sans réseau, l'application conserve toutes les données nécessaires qui pourront être envoyées sur les serveurs une fois la connexion mobile disponible.

[media]

Voir la vidéo de présentation de DRYRivERS sur Youtube

"L'utilisation de DRYRivERS générera le premier réseau d'observations de cas d'assèchement des rivières et cours d'eau en temps réel. À terme, un atlas européen des réseaux hydrographiques sujets à l'asséchement sera créé à partir de toutes les observations sur DRYRivERS et d'autres sources d'informations. Ensuite, ces informations serviront à alimenter le développement de modèles pour prédire les effets du changement climatique sur les rivières, et ainsi adopter des stratégies d'adaptation et de mitigation" précise l'INRAE.

Romy Heisenberg

Crédit photo @357680ANDRECUZEL