événement

Earth Hour : tous ensemble, éteignons nos lumières pour allumer nos consciences

Earth Hour est un événement mondial à l'initiative du WWF durant lequel les citoyens, les pouvoirs publics, les villes et les entreprises éteignent leurs lumières pendant 1 heure pour lutter contre le changement climatique. En 2011, la 4ème édition de Earth Hour aura lieu le samedi 26 mars.

En 2010, des centaines de millions de personnes dans près de 4000 villes et 126 pays ont éteint leurs lumières pendant une heure pour manifester leur soutien à la lutte contre le changement climatique. Le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, la Tour Eiffel, les Pyramides de Gizeh, l'Acropole d'Athènes, l'Alhambra de Grenade, etc. Au total, plus de 1200 édifices prestigieux du Colisée à Rome aux pyramides d'Egypte en passant par la Tour Eiffel, l'Empire State Building à New York, l'Acropole d'Athènes, les chutes Victoria au Zimbabwe, la tour Burj Khalifa à Dubai (plus haute tour du monde) ou la Cité interdite et le " Nid d'oiseau " de Pékin ont été plongés dans le noir pendant une heure.

"Seule, une personne peut changer les choses, mais tous ensemble, nous pouvons changer le monde", explique ainsi Isabelle Autissuer, présidente du WWF France.

Ainsi, en 2010, à nous seuls sur l'hexagone, l'extinction des feux a permis une économie de 800 mégawatts, soit la consommation d'énergie d'une journée entière de l'agglomération lyonnaise !

Alors que le Japon doit faire face à une des situations les plus dramatiques de son histoire, l'édition 2011 d'Earth Hour va revêtir une dimension particulière. Plus que jamais, nous devons faire d'Earth Hour un moment d'engagement citoyen pour promouvoir un autre modèle de société, plus sobre en énergie.

"Après les accidents nucléaires survenus à Three Miles Island aux Etats Unis, puis à Tchernobyl en Ukraine et aujourd'hui au Japon, devons-nous continuer à faire comme si de rien n'était et à penser qu'aucun autre accident majeur ne se produira ? Ne devons-nous pas plutôt miser sur le développement rapide des énergies renouvelables, le solaire, l'éolien, la biomasse, la géothermie, l'énergie hydraulique...en privilégiant le plus possible les solutions individuelles? Ne devons-nous pas nous concentrer aussi sur les économies d'énergie et la réduction de notre consommation?" explique ainsi le Rédacteur en Chef de bioaddict.fr, José Vieira, dans une chronique pour lexpress.fr.

Lire : Nucléaire: peut-on encore continuer à jouer les apprentis sorciers?

Isabelle Autissier - Présidente du WWF France invite la société civile à se mobiliser pour la 4ème édition d'Earth Hour qui aura lieu le 26 mars 2011 de 20h30 à 21h30

Eteindre la lumière pendant une heure... un geste symbolique qui rappelle que quelques gestes simples suffisent à réaliser des économies d'énergie et préserver l'environnement.

bioaddict.fr, partenaire de l'événement, est heureux de s'associer cette année encore à cette mobilisation planétaire.

Ainsi, tous ensemble, éteignons nos lumières pour allumer nos consciences samedi 26 mars 2011 de 20h30 à 21h30.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site earthhour.fr

Mathilde Emery

 

Info +

Le 1er février 2007, plusieurs associations écologistes de l'Alliance pour la Planète appelèrent les populations à éteindre leurs lumières pendant 5 minutes au même moment.

Trois millions de foyers se mobilisèrent, et nombreuses furent les villes qui plongèrent leurs monuments les plus emblématiques dans le noir. L'initiative fut alors reprise spontanément dans de nombreux pays et devint un symbole d'un engagement planétaire contre le péril climatique. Pour renforcer le caractère spectaculaire de cet évènement, le WWF-Australie décida d'étendre les 5 minutes à une heure... Ainsi fut née l'opération " 60 minutes pour la planète ".

" Earth Hour est la plus grande manifestation en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique", a déclaré Ban Ki-Moon, secrétaire Général des Nations Unies
Bonn, le 29 mars 2009.