Grenelle de l'environnement taxe carbone

Écologie : La Fondation Nicolas Hulot suspend sa participation au Grenelle de l'Environnement

Sommaire de cet article :

  1. Pour Nicolas Hulot, le Pacte Ecologique n'est plus respecté
  2. Une annonce qui surprend les autres associations et ONG écologistes
  3. Jean-Louis Borloo appelle à " rebâtir le consensus ", Noël Mamère à un "Grenelle alternatif"

" Elle fait suite à un certain nombre d'annonces d'abandon et de remises en question (taxe carbone, déclarations du président de la République faites lors de la dernière édition du salon de l'Agriculture, rapport sur l'éolien, 3ème EPR...) qui donnent à penser que le Grenelle de l'environnement n'a été qu'une parenthèse que les conséquences du second tour des régionales seraient en train de clore. Cela arrive à un moment d'autant plus critique que le projet de loi Grenelle 2 n'a pas été encore voté ", déclare le WWF.

Le WWF demande officiellement au président de la République d'organiser dans les plus brefs délais une réunion avec les ONG parties prenantes du Grenelle pour confirmer réellement les engagements du Grenelle qu'il a pris publiquement en octobre 2007 au Palais de l'Elysée.

La fédération France Nature Environnement comprend la décision de la FNH mais n'entend pas quant à elle suspendre sa participation au Grenelle de l'Environnement. "On ne va pas planter le dialogue environnemental uniquement sur le dos de la taxe carbone", a déclaré Bruno Genty, le nouveau président de FNE pour qui " l'examen, le 8 mai prochain, du texte de loi Grenelle 2, annoncé par Jean-Louis Borloo, aura valeur de " test ".

" FNE et ses associations membres attendent encore beaucoup de ce texte comme par exemple : la concrétisation des schémas régionaux air-énergie, la reconnaissance de l'agriculture à Haute Valeur Environnementale, l'opposabilité de la TVB, ou bien encore la construction de la gouvernance avec les cinq familles d'acteurs dans les territoires... ", déclare t-il.