eau changements climatiques

Écologie : Sigourney Weaver se bat pour la protection des océans

Sommaire de cet article :

  1. Sigourney Weaver lutte contre l'acidification des océans
  2. Une vie marine en sursis
Le président américain Barack Obama a mis en place le 12 juin 2009, un groupe de travail pour élaborer la première politique américaine sur la gestion durable des océans.

Lire "Obama s'engage pour la protection des océans"

Mais même si le programme national de lutte contre l'acidification des océans actuellement développé par le gouvernement fédéral permet de mieux comprendre ce phénomène et de trouver des solutions pour y répondre, selon le comité d'étude, l'urgence est de réduire au plus vite les émissions de CO2 provenant des activités humaines.

Le dioxyde de carbone relâché dans l'atmosphère et absorbé par l'eau de mer abaisse le pH de l'eau. L'eau se transforme alors en acide carbonique qui diminue les carbonates (ions), notamment les carbonates de calcium nécessaires aux coraux et aux coquillages.

Les recherches ont montré une nette diminution de la croissance des coquilles et des squelettes de ces organismes marins, les huîtres et les moules ainsi que plusieurs variétés de plancton, la base de la chaîne alimentaire marine.

Selon le rapport du National Research Council (NRC), la capacité des différents organismes marins à s'adapter à une plus grande acidification est inconnue.

Lire "L'acidification des océans menace les baleines et dauphins"

Mais "les chercheurs craigrent que de nombreux organismes ne survivent pas à ce changement radical", a conclu Sigourney Weaver devant le Congrès américain en soulignant que les eaux des océans contenaient 30 % de plus d'acidité aujourd'hui qu'au cours de l'époque pré-industrielle.

 

Emilie Villeneuve

Info +

 

Les océans absorbent environ un tiers des émissions de CO2 provenant des activités humaines comme la combustion d'hydrocarbures et de charbon, la production de ciment et la déforestation, d'après le National Research Council (NRC).