Bioaddict



Environnement : les ministres européens réunis à Budapest

Publié Le 25 Mars 2011 à 15h07
 
La gestion intégrée et durable de l'eau et la lutte contre le changement climatique sont les deux thèmes de réflexion auxquels la présidence hongroise a convié les ministres de l'Environnement des 27 pour le Conseil Environnement informel ces 25 et 26 mars 2011 à Budapest. Nathalie Kosciusko-Morizet participe à ce conseil.
Parlement de Budapest

Sandor Gazekas, ministre hongrois du Développement rural et Tamas Fellegi, ministre du Développement national, présideront cette session à laquelle participeront Janez Potoènik, commissaire à l'Environnement et Connie Hedegaard, commissaire à l'Action pour le climat.

Ce vendredi 25 mars, les ministres sont ainsi invités à débattre les options possibles de la révision de la politique de l'eau de l'Union européenne en présence de scientifiques participant à la conférence sur " l'avenir des eaux européennes " (23-25 mars, Budapest) organisée par l'académie des Sciences hongroise. L'objectif de la présidence est de recueillir auprès des 27 " la contribution et l'appui politique à l'initiative annoncée de la Commission 'Blueprint for Europe's waters' ", précisent les deux ministres hongrois dans leur lettre d'invitation à leurs collègues. Ils insistent sur le rôle crucial de l'eau et ses implications sur le changement climatique et l'agriculture et soulignent la nécessité d'intensifier les efforts communs pour prévenir les phénomènes extrêmes qui se multiplient : sécheresses, pénuries d'eau et inondations.

La journée de samedi 26 mars sera dédiée à la lutte contre le changement climatique dans le contexte international et au sein de l'Union européenne. Les ministres seront invités à débattre de la mise en oeuvre des accords de Cancún (COP 16, en décembre dernier), à examiner les préoccupations actuelles dans les négociations internationales et le rôle à jouer par l'Union européenne dans la perspective d'un accord mondial espéré à Durban en décembre prochain. Cet échange de vues interviendra au lendemain de la conférence onusienne de haut niveau de Mexico, consacrée à la mise en oeuvre de l'accord de Cancún, et à deux semaines exactement de la conférence ministérielle de Bangkok (3-8 avril) qui offrira aux gouvernements de la planète la première occasion de se retrouver depuis Cancún, et d'établir un plan de travail.

La feuille de route de l'UE pour parvenir à une économie à faible teneur en carbone à l'horizon 2050, présentée par la Commission le 8 mars dernier, fera également l'objet d'un échange de vues.

Mathilde Emery

voir les sources de l'infos