Bioaddict



Face aux ONG, Sarkozy expose ses engagements pour l'après Copenhague


Sommaire
1 - La feuille de route de Nicolas Sarkozy pour l'après Copenhague
2 - " Penser global et... agir local " note FNE concernant le plan B de Sarkozy
Publié Le 24 Décembre 2009 à 15h22
 
Le Président de la République a reçu ce mardi 22 décembre les représentants des ONG et associations présentes lors du Sommet de Copenhague ainsi que des personnalités mobilisées dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il a présenté à cette occasion la feuille de route 2010 de la France. Une feuille de route tournée vers l'Afrique et la forêt selon France nature environnement (FNE) qui était présente à l'Elysée.
Jean-Louis Borloo avec Allain Bougrain Dubourg, hier à l'Elysée.
DOSSIER SPECIAL

Au lendemain de l'Accord de Copenhague, le Président de la République a reçu le 22 décembre, au Palais de l'Élysée, plusieurs organisations non-gouvernementales et personnalités françaises investies dans la lutte contre le changement climatique, pour un déjeuner de travail. Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie et Bernard Kouchner, Ministre des Affaires, étaient également présents. Nicolas Sarkozy a ainsi dressé les suites qu'il entend donner à l'Accord de Copenhague afin de prolonger l'engagement de la France dans ce domaine.

Mettre l'Afrique sur le devant de la scène

La stratégie du Président, d'ici au prochain sommet pour la planète à Mexico, consiste à faire émerger l'Afrique comme une puissance politique sur la scène des négociations climatiques. Il a ainsi annoncé, d'après l'association France Nature Environnement qui était présente à cette réunion :

- Une réunion à Paris fin janvier des représentants des 4 grands bassins forestiers du monde : Amazonie, Congo, Indonésie et Sibérie. " Cette réunion devra être suivie d'une conférence des Chefs d'Etat de ces bassins à une date non encore précisée ".

-Une inscription de la problématique climat à l'ordre du jour du sommet de l'Union africaine qui aura lieu du 31 janvier au 2 février à Adis Abeba.

- L'organisation d'un sommet Afrique France au mois de mai qui traiterait prioritairement de protection de l'environnement.

La création d'un groupe "Copenhague +"

Nicolas Sarkozy a encore annoncé :

- La création d'un groupe " Copenhague + " composé des 28 pays en faveur d'un objectif de réduction de 50% des émissions de GES d'ici à 2050. Une réunion des Chefs d'Etat de ce groupe pourrait avoir lieu en mars-avril.

- Une relance de l'initiative au niveau de l'Union européenne par l'activation du projet d'Organisation européenne de l'environnement et d'une réflexion sur un mécanisme d'ajustement aux frontières.