Bioaddict



France : des collectivités " zéro gaspillage zéro déchet "

Publié Le 28 Août 2014 à 11h31
 
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a lancé cet été l'opération " zéro gaspillage zéro déchet ". Cet appel à projets a pour objectif d'engager 20 territoires volontaires dans une démarche exemplaire et participative de réduction, réutilisation et recyclage de leurs déchets.
2/4
Ségolène Royal a lancé le premier appel à...
Ségolène Royal a lancé le premier appel à projets " territoires zéro gaspillage zéro déchet " en France. Objectif : engager 20 territoires volontaires dans une démarche exemplaire et participative de réduction, réutilisation et recyclage de leurs déchets.

"Les collectivités candidates s'engageront sur des objectifs ambitieux de prévention des gaspillages et de valorisation des déchets qui ne peuvent être évités, dans une perspective d'économie circulaire. En associant tous les acteurs du territoire (citoyens, entreprises, associations), elles s'engageront à mettre en oeuvre des solutions concrètes pour aider à faire évoluer les gestes et pratiques du quotidien" explique le ministère de l'écologie.

Sur le territoire " zéro gaspillage zéro déchet ", tous les acteurs, collectivités, citoyens, entreprises et associations, doivent réduire au maximum leur production de déchets, pour cela :

  • ils évitent le gaspillage alimentaire en n'achetant que les quantités nécessaires, en veillant aux dates de péremption, en cuisinant les restes ;
  • ils achètent des produits à longue durée de vie : solides, réparables... ou des produits d'occasion, et ne les renouvellent pas prématurément ;
  • ils revendent ou donnent leurs objets plutôt que de les jeter et ont recours à la location, au prêt, au partage, aux systèmes de consigne : ils pratiquent des politiques d'achat responsables et développent l'éco-conception pour leurs produits.
Pour valoriser leurs déchets, ils veillent à bien les trier :
  • ils compostent leurs biodéchets, ou les jettent dans une poubelle à part, qui fait l'objet d'une collecte séparée ;
  • ils trient leurs emballages et papiers ;
  • ils rapportent dans des bornes ou en déchèterie leurs textiles, appareils électroniques, piles, meubles...).
Envie de participer ?

Les collectivités intéressées sont invitées à manifester leur intérêt pour la démarche d'ici le 26 septembre auprès de l'Ademe qui pourra accompagner leurs premières réflexions. Le cahier des charges détaillé leur sera transmis fin septembre. Il précisera les critères, permettant aux collectivités qui souhaitent confirmer leur candidature d'élaborer un dossier de candidature d'ici le 14 novembre 2014.

Les collectivités retenues feront l'objet d'un accompagnement par l'Ademe, l'agence du ministère de l'Écologie et de l'Énergie, les services du ministère en partenariat avec les Régions, et en particulier d'un soutien financier pour la réalisation d'une étude de faisabilité et la mise en place d'une animation territoriale pour une période de 3 ans, afin de leur permettre de lancer et de porter leur projet. Les projets développés dans ce cadre seront éligibles aux aides du fond déchets.

Un jury composé de représentants de collectivités territoriales, d'associations environnementales, des filières et des pouvoirs publics identifiera les 20 " territoires zéro gaspillage zéro déchet " qui seront dévoilés le 19 décembre 2014.

Pour en savoir plus et inscrire votre candidature :

www.developpement-durable.gouv.fr/L-appel-a-projets-territoires-zero
www.ademe.fr

Une démarche mondiale

Le " zéro gaspillage zéro déchet " est un idéal à atteindre : ne pas gaspiller, limiter au maximum la production de déchets, recycler tout ce qui est recyclable, limiter au maximum l'élimination. Tendre vers cet idéal constitue une démarche de progrès qui se conçoit sur le long terme. Cette notion, popularisée par le réseau " Zero Waste Europe ", rassemble de plus en plus de collectivités (déjà 300 en Europe et notamment en Italie et en Espagne) préoccupées par l'amélioration de la prévention et de la gestion de leurs déchets.

L'exemple de la province de Trévise en Italie

Le syndicat Contarina, regroupant deux intercommunalités de la province de Trévise, s'est engagé dans la démarche "Zero Waste" au début des années 2000. Ce territoire compte plus de 550 000 habitants et une grande variété de paysages : zones urbaines denses, périurbaines et rurales, sites touristiques et espaces naturels. Depuis le début des années 2000, la quantité de déchets résiduels y a été réduite de 80% pour atteindre seulement 50 kg par habitant. Le syndicat ne souhaite pas s'arrêter là et vise à nouveau une réduction de 80% (pour atteindre 10kg par habitant) d'ici 2022.

Un bel exemple qui prouve que les " territoires zéro gaspillage zéro déchet " ont de l'avenir !

Romy Heisenberg




Acceuil Biomap
Conteneur Le Relais
20 rue du Grenier Saint Lazare Recyclage et tri Recyclage de vêtements Voir la fiche