Bioaddict



bad news

Fukushima : les autorités et les industriels sont dépassés !

Publié Le 4 Juillet 2011 à 20h14
 
DOSSIER SPECIAL

La catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 n'est pas aussi bien gérée que l'ont laissé entendre les autorités : Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et membre de la Commission CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) qui a mené une campagne de mesures et de prélèvements au Japon courant mai, s'indigne : "comment la gestion peut-elle être aussi déplorable, vingt cinq ans après Tchernobyl ?". D'après lui la population court encore de nombreux dangers : doses de radioactivité très inquiétantes en dehors de la zone interdite, risques de cancer élevés et aucun plan d'urgence n'a encore été réalisé en cas d'un nouvel accident nucléaire.

"On constate sur le terrain que les autorités comme les industriels sont dépassés", a ajouté le scientifique. La solution serait pour lui d'évacuer les terrains sur des dizaines de kilomètres autour de la centrale pour protéger les populations. Un manque crucial d'informations se fait aussi ressentir auprès des habitants : des aliments contaminés sont encore consommés et les menaces pour la santé des populations sont réelles.

L'horizon est encore bien sombre pour le " pays du soleil levant ".

Laetitia Marcilhacy