Bioaddict



good news

Green IT : Nokia, Sony Ericsson et Apple félicités par Greenpeace

Publié Le 13 Janvier 2010 à 12h20
 
Greenpeace vient de sortir sa quatorzième version du guide électronique. Ce guide distribue les bons et les mauvais points en fonction des différents matériaux utilisés pour la fabrication des produits et de leur impact énergétique. Ce sont les scandinaves Nokia et Sony Ericsson qui offrent les produits high-tech les plus respectueux de l'environnement.

Le guide " Pour une high-tech responsable " attribue chaque trimestre une note sur 10 aux dix-huit plus gros fabricants mondiaux de téléphones mobiles, d'ordinateurs, de téléviseurs et de consoles de jeux, d'après les informations qu'ils mettent à la disposition du grand public sur leurs sites Internet et selon divers critères :

- La politique en matière d'élimination des substances chimiques dangereuses.
- Un engagement pour une responsabilité du producteur à reprendre et recycler les " e-déchets", c'est-à-dire les produits électroniques obsolètes.
- La réduction de l'impact climatique de la fabrication et des produits.

Plus d'informations sur la méthode de classement.

Nokia et Sony Ericsson en tête du classement

Nokia arrive donc en tête du classement (7,3/10) et est suivi par Sony Ericsson (6,9/10). "Ces entreprises remportent les meilleurs scores en matière de consommation d'énergie, d'élimination des produits toxiques et de prise de responsabilité pour la collecte et le traitement des anciens appareils'', précise un communiqué de Greenpeace Belgique. En effet, Nokia et Sony Ericsson se distinguent pour être parvenu à élaborer des appareils sans substance chimique toxique, comme le polychlorure de vinyle (PVC) et les agents ignifuges bromés.

Toshiba et Philips obtiennent un bon score (5,3/10), et font partie des bons élèves juste après Nokia et Sony Ericsson.

Microsoft et Nintendo : les plus mauvais élèves de la Green IT

Dell, Lenovo (3,5/10) et Fujitsu font partie des cancres, l'écologie ne faisant pas partie de leurs priorités. Et les plus mauvais élèves sont Nintendo (dernière place du classement avec 1,4/10) et Microsoft (2,4/10).

Pour la firme de Bill Gates, on note un recul dû notamment au fait que Microsoft ne s'engage pas dans une politique de réduction des gaz à effet de serre. A noter que Samsung, Dell, Lenovo et LG ont eu des points de pénalité dans ce guide pour ne pas voir tenu leur promesse de proposer des produits sans certaines matières toxiques, explique Greenpeace. Ainsi, Samsung a chuté à la 7eme place, à défaut de n'avoir pas respecter d'éliminer les retardateurs de flammes bromés de tous ses produits.

Une belle remontée pour Apple

La firme à la pomme qui vend notamment le " fameux " IPhone, remonte à la cinquième place en ce début d'année alors qu'elle n'était que neuvième dans la version précédente et seulement onzième dans une version antérieure.

Apple, avec la note de 5,1 sur 10, ''remporte ainsi la palme de l'élimination des produits toxiques'' pour Greenpeace.

La firme est notamment parvenu à éliminer de ses ordinateurs portables, comme les MacBook, l'utilisation de produits dangereux comme le mercure, le PVC et les agents ignifuges bromés.

" Le guide électronique de Greenpeace n'est pas seulement utile aux consommateurs pour choisir leur marque mais aussi aux marques elles-mêmes. On le voit avec Apple qui avait était épinglé dans une version précédente du guide et qui, suite à la parution, s'est engagé dans une politique d'assainissement de ces produits. Cette nouvelle politique est payante pour la marque qui se retrouve dans une dynamique positive au fil des parutions des nouvelles versions et qui continue son effort", souligne l'association pour qui les mentalités évoluent parmi les industriels.

Notons que, tout comme Sony Ericsson, Apple plaide auprès des autorités européennes pour mettre en place une interdiction d'utiliser du plastique ignifugé au bromure et au chlore pour élaborer des produits électroniques.

La firme HP, quant à elle, malgré le lancement de son ordinateur de bureau Compaq 8000F sans PVC et BFR,  se doit encore de fournir des efforts pour généraliser ce procédé de fabrication à l'ensemble de sa gamme.

Alors n'oubliez pas de prendre en compte ce classement lors de votre prochain achat high-tech ! Cela peut contribuer à ce que les industriels s'engagent activement et concrètement dans le respect de l'environnement.

Toutes les versions du guide électronique sont disponible sur le site de Greenpeace.

Emilie Villeneuve