Cosmétiques santé shopping

Hygiène intime : les bons gestes et soins bio à adopter

Parce que la zone intime de la femme est à la fois sensible et fragile, voici quelques bons réflexes, produits et soins bio pour bien la nettoyer et la protéger.
Afficher le diaporama

Zoom sur une intimité qu'il faut bien protéger

La zone génitale est une partie spécifique de l'anatomie féminine. Elle comprend l'orifice de l'urètre, la vulve (bordée des petites et grandes lèvres, son rôle est de protéger le vagin et l'utérus), l'entrée du vagin (tube fixé sur le col de l'utérus) et l'anus (situé à l'arrière de la vulve). Elle peut être sensible, fragile ou réactive.

Le saviez-vous ? Le vagin se nettoie naturellement seul : il est tapissé de sécrétions, chargées de le protéger des agressions. Hors période de menstruations, ces sécrétions sont de couleur claire, leur aspect varie en fonction du cycle. Le vagin abrite également la flore vaginale : il s'agit de bactéries naturellement présentes et qui s'autorégulent. Elles permettent de limiter l'arrivée et le développement d'autres bactéries extérieures.

Pourquoi il faut prendre bien soin de notre petit minou ? Parce que notre zone génitale est :

Sensible : elle contient de nombreuses terminaisons nerveuses ;
Fragile : elle est soumise à des agressions extérieures (physiques, chimiques, bactériennes...) ;
Réactive : sa muqueuse reste sujette à des infections.

Voici donc quelques bons conseils et produits bio pour la protéger au mieux.

1/ Privilégiez un nettoyage délicat et en surface

Attention, les lavages trop fréquents perturbent le pH de la muqueuse vaginale. Ne savonnez pas l'intérieur du vagin ! Les douches vaginales - sauf prescription médicale - doivent être évitées : elles affectent la bonne qualité de la flore qui permet à la muqueuse d'être saine et solide, de cicatriser si nécessaire ou encore de prévenir les infections. Evitez également le gant de toilette qui favorise la prolifération des germes.

Dans certains cas particuliers, comme irritations et mycose vaginale, optez pour un gel d'hygiène intime bio qui vous permettra de nettoyer en douceur votre zone intime. On vous conseille :

Enrichi en extraits de calendula, de mauve et d'aloe vera, il nettoie en douceur et apaise immédiatement les sensations d'inconfort au niveau des muqueuses. Sa texture gel libère une délicate mousse au parfum floral qui limite les mauvaises odeurs et laisse une véritable sensation de fraîcheur tout au long de la journée.

Fabriqué en France, sa formule est certifiée bio, végane, sans allergènes, sans savon ni sulfates, et est biodégradable. De plus, il est proposé dans un flacon conçu en PET 100% recyclé.

La gamme comporte 3 produits en fonction de vos besoins :

- le Gel Toilette intime fraîcheur enrichie en eau florale de Rose bio et en huile essentielle d'Eucalyptus (pH de 5.6/6), pour un usage quotidien
- le Gel Toilette intime haute tolérance , idéal en période de grossesse et d'allaitement (pH de 5.2/5.7). Ce gel est réalisé sans parfum, sans huiles essentielles ni bases lavantes sulfaté. Il associe 3 eaux florales bio (Bleuet, Rose et Reine des Prés) aux propriétés apaisantes et hydratantes.
- le Gel Toilette intime gel apaisant (pH de 8), adapté aux muqueuses sensibles. Ce gel est enrichi en Magnésium qui participe au bon équilibre de l'épiderme, et en Calendula, qui contribue à diminuer les sensations d'inconfort, en limitant les réactions inflammatoires.

Ces soins certifiés bio affichent une concentration minimale de 98% d'ingrédients d'origine naturelle et ne contiennent aucun actif controversé issus de la pétrochimie ! Ils offrent l'assurance d'un nettoyage avec une base lavante végétale et sans savon. Fabriqués en France dans les Pays de la Loire, ils sont de plus proposés dans des flacons éco-conçus à 96% de plastique recyclé et recyclable.

2/ Préférez les matières naturelles pour votre lingerie

[media]

Évitez les strings ou culottes synthétiques qui peuvent irriter cette zone et préférez des matières naturelles comme le coton bio ou la soie.

Pour la nuit, dormez sans sous-vêtements! Cela permet à la région intime de respirer.

3/ Pendant les règles, ayez les bons réflexes !

Matières synthétiques, phtalates, additifs absorbants, coton conventionnel chargé de résidus de pesticides, blanchiment au chlore (un composant de l'eau de javel)..., les protections périodiques conventionnelles (non bio) contiennent des substances chimiques potentiellement nocives que votre corps absorbe chaque mois sans que vous vous en rendiez compte. Avec comme conséquences directes, de plus en plus d'irritations, d'allergies et d'inconfort général. Et on ne parle pas des risques à long termes sur la santé !

Pour prendre soin de vous, optez pour des protections périodiques bio !

On vous conseille la marque Organyc qui a fait le choix dès 2009 de créer des protections périodiques respectueuses de l'environnement et de la santé des femmes : serviettes et tampons sont conçus en coton bio, sans parfum, ni colorant, ni blanchiment au chlore ! Les produits Organyc ne contiennent aucune matière première provenant de la pétrochimie (zéro plastique !). Toutes les autres matières (applicateurs, enveloppes protectrices...) sont d'origine végétale. Le voile et le coeur absorbant sont 100 % en coton bio et le film de protection est en mater-bi, un bioplastique fabriqué à partir d'amidon de maïs sans OGM et cultivé en Europe.

Même si vos protections sont bio, pendant les règles, changez régulièrement de tampon ou de serviette pour conserver une certaine fraîcheur.

Pour dormir, évitez les protections hygiéniques internes (tampons, cup...) qui peuvent favoriser l'apparition de germes. Choisissez plutôt une serviette hygiénique spéciale nuit en cas de flux abondant (pas sexy mais efficace), ou encore une confortable culotte menstruelle. Le Laboratoire breton Claripharm propose une gamme de culottes "made in France" en coton bio nommée ClariUnderwear, qui ont une capacité d'absorption équivalente à 3 tampons. Ce qui permet de passer tranquillement la nuit ! Pratique : elles sont disponibles en 7 tailles (du XS au 3XL). Economique : une culotte coûte 25€ et dure environ trois ans.

Une culotte menstruelle présente l'avantage d'être lavable et réutilisable. Quand elle est bien conçue (tissu ultra-absorbant en coton bio), elle évite l'humidité et surtout le contact des zones intimes avec des produits chimiques présents dans certaines protections périodiques non bio.

Pour celles qui n'ont jamais testé, la culotte menstruelle se porte comme un sous-vêtement habituel (le jour comme la nuit). Elle se change au bout de 6 heures environ et se rince à l'eau claire avec du savon avant de la passer en machine à 30 degrés.

Pendant les règles, vous pouvez également opter pour l'utilisation d'une coupe menstruelle qui constitue une solution économique, écologique (car réutilisable) et - si elle n'est composée d'aucun produit chimique ni allergène - respectueuse de la flore vaginale : à la différence du tampon, elle ne laisse pas de fibres à l'intérieur du vagin. Pratique : Le Laboratoire Claripharm propose 4 tailles de cup en fonction des flux (voir diaporama photos ci-dessus). Economique : une cup coûte 20€ et dure environ trois ans.

Vous n'avez jamais testé la coupe menstruelle ? Pour ce faire, c'est très simple : Lavez-vous correctement les mains et installez-vous confortablement. Ecartez délicatement les lèvres de votre vagin et introduisez votre coupe menstruelle en la pliant en deux selon les différents modèles de pliage. Effectuez quelques rotations de votre cup et relâchez doucement afin qu'elle se déploie toute seule.

Notez que les solutions les plus saines pour prendre soin de son hygiène intime sont écologiques et souvent économiques ! Et oui, prendre soin de sa santé tout en prenant soin de l'environnement sans se ruiner, c'est possible !

Romy Heisenberg et Stella Giani