Bioaddict



IBM annonce la création du plastique biodégradable...qui existe déjà?!

Publié Le 12 Mars 2010 à 14h33
 
Des chercheurs d'IBM et de l'université californienne de Stanford ont annoncé mardi 9 mars 2010 la création d'un plastique biodégradable fabriqué à partir de plantes, au processus de réalisation économe en énergie. Ce plastique pourrait remplacer celui issu de dérivés pétroliers.

IBM a ainsi annoncé la création d'un plastique qui peut se recycler à l'infini, au lieu d'une seule fois comme c'est le cas du plastique actuellement fabriqué à partir du pétrole

"Cette découverte, et une nouvelle approche dans l'utilisation des supports organiques, pourraient conduire à des molécules biodégradables, fabriquées à partir de ressources renouvelables, dans une démarche responsable envers l'environnement", affirme le groupe américain dans un communiqué.

Ce plastique biodégradable à base de plantes serait aussi compatible avec l'organisme humain pour améliorer l'effet de certains médicaments, notamment ceux contre le cancer. Il pourrait encore être utilisé pour des pièces automobiles ou encore pour des bouteilles de soda.

Mais il faut savoir que le plastique biodégradable existe déjà depuis plus de 20 ans! Les produits en bioplastique sont en effet utilisés depuis des années dans le commerce et l'industrie. Cette matière plastique bio, conçue à base d'amidon de maïs sans OGM, 100 % biodégradable et 100 % compostable, c'est le le Mater-bi.

Ce bioplastique, recyclable plusieurs fois sans altération, combustible sans résidus de métal, et sans formation de matières nocives, est complètement biodégradable et devient, après compostage, un agent fertilisant pour de nouvelles cultures.

Lire "Tous les produits biodégradabes ne sont pas écologiques ! L'interview vérité sur le plastique bio"

Le maïs, le blé, tout comme la pomme de terre sont les végétaux les plus prisés en matière de "chimie verte". Bien qu'IBM annonce une conception à bases de plantes, le géant mondial de l'informatique ne précise pas la matière première utilisée pour la création de son bioplastique.

En attendant d'un savoir plus, on peut déjà rêver de futurs PC biodégradables.

Emilie Villeneuve