Bioaddict



good news

Il était une fois Tarzan... sans jungle

Publié Le 7 Décembre 2009 à 11h51
 
Le " changement climatique " investit les écrans de cinéma sous la forme de programmes courts de fiction afin de sensibilisation le grand public. "Parce que le changement climatique, ce n'est pas du cinéma, agissons !"
Par un format de 80 secondes et sous l'angle de la comédie décalée et humoristique, Jean-Baptiste Nicolas et Frank Tapiro, coauteurs et coréalisateurs, revisitent les films cultes du cinéma dont le scénario a subi la " censure " du changement climatique. Ces courts métrages sont diffusés dans 760 salles en France (Gaumont, Pathé, Kinépolis, MK2...) jusqu'au 22 décembre 2009.

Lire notre news " Il était une fois le Titanic... sans iceberg ".

Tarzan dans une jungle quelque peu disparue

Devenu le seigneur de la jungle, Tarzan mène une vie à l'état sauvage, jusqu'au jour où retentit le cri d'une jeune femme apeurée. N'écoutant que son courage, Tarzan lance son cri puissant, attrape une liane et s'élance d'arbre en arbre pour aller la secourir.
Pendu à sa liane, il revient contre toute attente dans le sens inverse, disparaît dans les branchages et se retrouve à terre.
On s'aperçoit alors qu'il ne reste plus qu'un arbre, perdu au milieu d'une jungle saccagée et brûlée...
Tarzan, fils de la jungle, ne pourra plus jamais sauver " Jane " et nous faire tous rêver... A cause du changement climatique, de la déforestation.


Tarzan est interprété par Raphaël Poulain, ex joueur de rugby professionnel du stade français.

Pour en savoir plus sur www.lenvironnementfaitsoncinema.com et le site écocitoyens de l'Ademe www.ecocitoyens.ademe.fr.