Bioaddict



interview

Pour Allain Bougrain Dubourg "le bio s'apprend tous les jours"

Publié Le 7 Septembre 2011 à 11h30
 
Allain Bougrain Dubourg, célèbre défenseur de la biodiversité au travers de ses fonctions de journaliste, de producteur et de président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), nous livre ses coups de gueule, coups de coeur et bonnes résolutions bio et écolos.
Allain Bougrain Dubourg.
DOSSIER SPECIAL
  1. Bioaddict.fr :  Plutôt bio addict ou bio novice ?
    ABD : les deux puisque le bio s'apprend tous les jours !

  2. Le déclic de votre engagement ?
    J'avais 10 ans et je voulais sauver les " mal-aimés " de la faune (reptiles et rapaces) en pensant naïvement que j'y parviendrai en 10 ans tout au plus...

  3. Plutôt écolo optimiste ou écolo pessimiste ?
    C'est un jour avec, un autre sans. Le plus souvent sans, du reste, mais les petites
    victoires donnent une énergie durable qui compense les doutes.

  4. La cause environnementale qui vous tient le plus à coeur :
    La biodiversité, même si je ne néglige pas les autres. Tout est lié.

  5. La première mesure que vous prendriez si vous étiez président (e) ?
    Donner ma démission : je n'ai pas la compétence ! Plus sérieusement, faire du développement durable une obligation prioritaire dans toute mesures.

  6. La personne avec qui vous aimeriez partager un dîner bio?
    Le Pape pour qu'il prêche la bonne parole.

  7. La dernière bonne résolution écolo que vous avez prise ?
    Ne pas lâcher !

  8. La prochaine bonne résolution écolo que vous allez prendre ?
    Poursuivre !

  9. Un produit bio dont vous ne pourriez pas vous passer ?
    Les petites graines à donner aux oiseaux en hiver.

  10. Un lieu où vous vous sentez proche de la nature :
    L'île de Ré et plus singulièrement la réserve naturelle de Lilleau des Niges gérée par la LPO dans le Fier d'Ars.

  11. Votre dernier coup de coeur bio ?
    Le vin bio. Il peut être aussi savoureux que bon marché.

  12. Votre dernier coup de gueule écolo ?
    L'inacceptable tolérance du braconnage des ortolans et des pinsons dans les Landes. Ces espèces protégées continuent d'être capturées avec la complicité de tous, de droite comme de gauche.

  13. Un concept/une invention écolo que vous aimeriez inventer :
    La machine à faire comprendre aux incrédules ou aux indifférents la nécessité de préserver le vivant... dont nous dépendons.

  14. Votre argument imparable pour convaincre un écolo-sceptique ?
    C'est dans ton intérêt.

  15. Un message pour nos lecteurs ?
    Quotidiennement je reçois des messages du type " qu'est ce que je peux faire à mon faible niveau ? ". Il suffit d'adhérer à une association de protection de la nature pour être guidé et trouver la voie de l'action. De toute façon, ce geste participe à l'indispensable solidarité afin que les citoyens deviennent écocitoyens.

 

Propos recueillis par Alicia Muñoz