éco-habitat Politique énergie

Jean-Louis Borloo lance le Comité national de la géothermie

Afin d'accélérer le développement de la géothermie dans notre pays, Jean-Louis Borloo a décidé de mettre en place un Comité national de la Géothermie. Ce Comité, qui vient d'être officiellement créé, aura pour tâche de proposer des actions et des recommandations pour le développement de chacune des formes de la géothermie.
Le Grenelle Environnement et le Plan de développement des énergies renouvelables qui en est issu fixent des objectifs ambitieux de développement de la géothermie : multiplication par 6 de la production d'énergie issue de la géothermie en 2020, en relançant à grande échelle les programmes en Ile-de-France, en Alsace, en Aquitaine, Midi-Pyrénées, et Centre, et en équipant 2 millions de foyers de pompes à chaleur, ce qui représente un investissement entre 15 et 20 milliards d'euros.

Il s'agit non seulement de contribuer à l'atteinte de l'objectif de 23 % d'énergies renouvelables dans la consommation d'énergie à l'horizon 2020, mais également de susciter l'émergence en France d'une véritable filière industrielle créatrice d'emplois.

La géothermie a ainsi été identifiée comme l'une des 18 " filières vertes " prioritaires.

Le Comité National de la Géothermie, composé de 35 personnes et présidé par Philippe Vesseron, Président d'honneur du Bureau de recherche géologiques et minières ( BRGM), aura pour tâche de proposer des actions et des recommandations pour le développement de chacune des formes de la géothermie, au travers d'une " Gouvernance à 5 ", en cohérence avec la méthode du Grenelle Environnement.

Trois enjeux prioritaires ont été définis : la simplification administrative et la qualité, la formation des personnels et la diffusion de l'information vers chacune des parties intéressées.

Les premières propositions du Comité seront présentées au ministre d'État à la rentrée.

Stella Giani

A lire aussi : Grenelle 2 de l'environnement : ce qui va changer dans nos vies

Énergie : forte baisse de la consommation et forte hausse des énergies renouvelables

Sources: www.developpement-durable.gouv.fr