événement loisirs

Journées de la mer 2012 : prenez le large !

Sommaire de cet article :

  1. Journées de la mer 2012 : prenez le large !
  2. Découvrir les loisirs nautiques
  3. La mer, une source d'énergies renouvelables
  4. Préserver la biodiversité marine
  5. Une source d'alimentation à préserver

Si les espèces terrestres sont assez bien recensées, la biodiversité marine s'apparente encore à une Terra Incognita. Moins de 20 % du fond des mers ont été explorés alors qu'ils représentent près des trois quarts de la surface terrestre.

Une biodiversité inestimable

Au dernier pointage, 274 000 espèces marines étaient recensées, soit 15 % du nombre d'espèces décrites à ce jour sur Terre. Toutefois, des experts estiment le nombre d'espèces de petits invertébrés vivant dans les grands fonds océaniques à 10 millions, et certains avancent le chiffre de 100 millions simplement pour le nombre de nématodes (vers).

L'océan constitue une réserve de biodiversité équivalente ou supérieure à celle des forêts tropicales. Et cette grande profusion de la vie marine, comparée à la vie terrestre, est due pour l'essentiel à l'ancienneté de la vie marine : elle remonte à quelque 3,8 milliards d'années contre seulement 400 millions d'années pour les espèces terrestres. La vie marine a donc eu le temps de connaître une évolution beaucoup plus poussée.

La très grande majorité du monde marin animal et végétal vivrait le long du littoral et à faible profondeur (moins de 200 m). Mais quelle que soit la profondeur, l'océan est peuplé d'animaux. Un poisson a été remonté (Careproctus amblystomopsis) de 7 200 m de profondeur. Il y a aussi des amphipodes (puces de mer) récoltés par des Japonais dans la fosse des Nouvelles-Hébrides (océan Pacifique) à plus de 10 000 m de profondeur. Et des poissons non identifiés ont été aperçus à plusieurs reprises dans les plus grandes fosses connues.

Le plus grand animal que la Terre ait jamais porté est encore vivant. Il s'agit du rorqual bleu ou baleine bleue : 25 m de long, 140 tonnes, 3 tonnes de crevettes ingérées par jour. Le record de vitesse sous l'eau est détenu par l'espadon voilier avec 110 km/h (presque aussi vite que le guépard sur Terre). Le cachalot détiendrait, lui, le record de plongée depuis la surface (1 000 m).

La France intimement concernée par la biodiversité marine

En raison de son histoire et de sa situation géographique, la France possède une biodiversité marine extrêmement riche. Elle dispose ainsi de la 2e zone économique marine (ZEE) au monde en terme de surface (11 035 milliers de km2), après les États-Unis (11 351) et devant l'Australie (8 232). Elle est présente dans trois océans et en mer Méditerranée. Elle gère 10 % des récifs coralliens mondiaux (4e rang) soit 13 000 espèces endémiques et 20 % des atolls, répartis au sein de huit collectivités d'outre-mer.