Bioaddict



bad news

L'exposition de la mère aux pesticides favoriserait le cancer de l'enfant

Publié Le 6 Juillet 2010 à 09h24
 
Des recherches scientifiques soulignent que l'exposition à des pesticides avant la conception, pendant la grossesse ou pendant l'enfance augmentent le risque de cancer chez l'enfant.

C'est ce que montre un rapport publié vendredi 2 juillet par des scientifiques de l'organisation anglaise The Chem Trust.

D'après ce rapport, l'incidence de certains cancers ''a beaucoup augmenté durant les dernières décennies'' et les facteurs environnementaux jouent ''un rôle important dans cette augmentation''. Parmi eux,  on trouve notamment les pesticides.

L'exposition aux pesticides peut ainsi ''interagir avec d'autres expositions aux produits chimiques et des facteurs génétiques, pour causer le cancer'', a précisé Gwynne Lyons, Directeur de l'organisation.

Comme en Angleterre, il faut dire qu'en France aussi l'incidence du cancer croit rapidement : "elle a doublé en 25 ans et cette maladie concernera maintenant un homme sur 2 et une femme sur 3 au cour de leurs vies", précise ainsi le MDRGF, le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures.

Selon François Veillerette, porte parole du MDRGF et responsable de campagne environnement-cancer, il faut aujourd'hui " tout faire pour supprimer l'exposition du public à ces substances dans tous les lieux accueillant du public, dans les habitations ou encore par la contamination des aliments ou de l'air en zone agricole. C'est à ce prix que les chiffres de l'épidémie actuelle de cancer régresseront à terme. "

Le MDRGF, comme le Chem Trust dans son rapport,  demande ainsi que soient bannis par l'Union Européenne tous les pesticides cancérigènes, certains probables ou possibles, ainsi que ceux suspectés de perturber les hormones.

Consulter le rapport de The Chem Trust (en anglais)

Emilie Villeneuve

A lire aussi "Santé : Chlordécone, le poison des Antilles "

"Apprenez à jardiner... sans pesticides! "

"Le lien entre pesticides et cancers chez les agriculteurs est établi"

"Agriculture : une réduction de 30 % des pesticides serait possible "