Bioaddict



La Belgique annonce la destruction prochaine de tout son stock d'ivoire

Publié Le 3 Mars 2014 à 13h19
 
Ce lundi 3 février, lors de l'inauguration de la Journée mondiale de la vie sauvage instaurée par les Nations Unies, le gouvernement belge a annoncé son intention de détruire la totalité de son stock d'ivoire illégal saisi par les douanes.
1/4
Le Ministre de l'Écologie, du Développement...
Le Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, M. Philippe MARTIN et M. Nicolas HULOT, Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, présentent des défenses d'éléphants avant leur destruction à Paris le 6 février 2014.

L'ivoire sera broyé lors d'une cérémonie prévue le 9 avril, en présence de plusieurs dignitaires des États de l'aire de répartition des éléphants, et en collaboration avec IFAW (Fonds international pour la protection des animaux). La vice-Première ministre Laurette Onkelinx a fait cette annonce au Musée des Sciences naturelles de Belgique où le gouvernement célébrait les 30 ans de l'engagement belge au sein de la CITES.

Voir la vidéo

" Il convient de saluer le gouvernement belge pour la fermeté de son opposition publique au trafic d'ivoire et pour sa contribution à la sauvegarde des éléphants menacés dans le monde. Outre qu'il entraîne la mort d'un éléphant toutes les 15 minutes, le commerce illicite de l'ivoire porte atteinte à l'État de droit dans les pays de l'aire de répartition de ces animaux et enrichit les groupes criminels organisés. Nous devons absolument mettre fin au massacre des éléphants ", a commenté Sonja Van Tichelen, Directrice régionale Union européenne d'IFAW.

Dernier pays en date à annoncer la destruction de ses stocks d'ivoire, la Belgique emboîte ainsi le pas à la France et aux États-Unis, qui ont détruit une partie de leurs stocks depuis novembre 2013, ainsi qu'à la Chine, le plus gros consommateur d'ivoire au monde, qui en a détruit 6,2 tonnes le 6 janvier dernier.

Cette décision du gouvernement belge intervient seulement deux semaines après le Sommet international sur le trafic d'espèces sauvages de Londres au cours duquel les dirigeants de près de cinquante pays se sont rassemblés en vue de mener une action commune contre le trafic d'espèces sauvages.

Les saisies d'ivoire de contrebande dans le monde ne cessent de se multiplier : 24,3 tonnes en 2011, 30 tonnes en 2012 et 41,5 tonnes en 2013.

A savoir : Dans le cadre d'une initiative internationale visant à renforcer la capacité de lutte contre ce trafic, IFAW forme les forces de l'ordre à la prévention du commerce illicite d'espèces sauvages dans de nombreux pays d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Océanie et des Caraïbes. L'association a récemment signé un mémorandum d'entente avec INTERPOL, le premier jamais signé avec une ONG par le Programme sur la criminalité environnementale d'INTERPOL. Depuis 2005, IFAW et INTERPOL ont collaboré sur de nombreux projets, notamment en 2012 dans le cadre de l'opération internationale de lutte contre le trafic d'ivoire la plus importante jamais réalisée.

ME




Acceuil Biomap
AMAP Courbevoie
Hôtel de Ville Alimentation bio AMAP Voir la fiche