Bioaddict



La Bio : voie d'avenir pour les agriculteurs


Sommaire
1 - Le bon de la consommation bio
2 - Le succès des produits bio dynamise le milieu rural
3 - De la ferme à la PME : parcours d'un producteur de lait bio
Publié Le 10 Septembre 2010 à 13h29
 

A Maulévrier, dans le Maine-et-Loire (49), Bernard Gaborit a débuté son parcours dans la Bio en 1979, avec 13 vaches jersiaises. Son cheptel en compte désormais une centaine et il dirige, avec sa femme Geneviève, une entreprise dédiée à la transformation du lait bio employant 35 personnes. La marque " Bernard Gaborit " regroupe aujourd'hui une soixantaine de produits laitiers frais bio et des fromages bio à base de lait de vache vendus dans toute la France en magasins spécialisés et chez les fromagers.

Comment passe-t-on d'un petit élevage de vaches bio à une PME ?

" L'activité a grandi avec la demande bio, tout simplement. Aujourd'hui, le succès de la Bio donne raison à tous ceux qui ont toujours pensé que l'agriculture biologique était l'agriculture de l'avenir ! Dès le départ, nous avons transformé le lait de nos vaches jersiaises, une race mondialement reconnue pour la qualité de son lait, dans une petite fromagerie, à côté de la salle de traite. On a commencé par fabriquer du beurre cru puis, poussés par la demande des consommateurs, nous avons élargi notre gamme en proposant des yaourts, fromages blancs, desserts lactés, beurre doux, etc. Le nombre de produits proposés a augmenté, le troupeau aussi. En 1987, on a créé un entreprise de transformation pour répondre à la croissance de la demande et de la production."

Quelles ont été les conséquences de la création de cette entreprise de transformation bio dans l'économie de votre région ?

" La bonne santé de notre activité a convaincu d'autres professionnels de se lancer dans le lait bio et de devenir nos partenaires. Aujourd'hui, l'entreprise transforme le lait de 7 éleveurs de jersiaises bio des environs et, depuis 2004, elle fabrique également des produits à partir de lait de chèvre bio issu de 4 élevages de la région. Bien sûr, l'entreprise a également une influence directe sur les recrutements puisque notre équipe est constituée de 35 personnes soit 32 équivalent temps plein, dont deux enfants associés, Marie, fromagère, et Pierre-Yves, agriculteur. Notre activité offre donc de nouvelles perspectives aux jeunes de la région et, aujourd'hui, nous avons la chance de travailler avec une équipe de jeunes, compétents et très motivés par l'agriculture bio ! "

Votre activité de transformation de lait bio continue-telle de croître aujourd'hui ?

" Oui ! Nous traitons chaque année environ 10% de lait supplémentaire. Aujourd'hui, l'entreprise transforme environ 2,5 millions de litres de lait de vaches jersiaises bio et de chèvres bio pour fabriquer les produits commercialisés sous la marque " Bernard Gaborit ".

H de M

A lire aussi : " 1er village bio de France ", Correns est plus écolo que jamais

voir les sources de l'infos