Bioaddict



good news

La Camargue accueille une nouvelle réserve naturelle nationale

Publié Le 17 Novembre 2011 à 12h41
 
Le 15 novembre 2011, lors de sa visite en Carmague, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie a annoncé le classement en réserve naturelle nationale des Marais du Vigueirat, riches en biodiversité.

"Cette annonce représente l'aboutissement de longs efforts des gestionnaires successifs depuis 1986 et de l'implication du WWF France aux côtés du gestionnaire du site, du Conservatoire du littoral, de la Tour du Valat et de nombreux autres partenaires" a salué le WWF France.

Situés en Camargue orientale, à quelques kilomètres de la célèbre réserve de Crau, les Marais du Vigueirat constituent un site majeur pour la conservation des oiseaux d'eau en Europe. 300 espèces d'oiseaux, soit plus de 60% de l'avifaune française, ont ainsi été observées sur le domaine.

Depuis 2003, les Marais du Vigueirat se consacrent au développement du tourisme durable. Sa faune et sa flore exceptionnelle attirent plus de 25000 visiteurs par an. Afin de diminuer l'empreinte écologique de cette fréquentation, les bâtiments et les lieux d'activité ont été transformés, pour permettre le recyclage et le recours aux énergies renouvelables. Des actions initiées dans le cadre du programme LIFE " Promesse " qui a rassemblé de nombreux partenaires européens, nationaux et locaux.

"Aujourd'hui les Marais du Vigueirat sont cités en exemple pour la qualité de la gestion du milieu et pour le haut niveau d'exigence environnemental dans l'accueil du public et les activités qui s'y développent" estime le WWF dans un article.

Le WWF et l'Association des Amis des Marais travaillent maintenant au développement d'un Centre d'Ecologie Appliquée et de formation, lieu de démonstration, de réduction de l'empreinte écologique et d'apprentissage à vocation méditerranéenne.

Le ministère de l'Ecologie a profité de son déplacement en Carmargue pour lancer un nouvel appel à manifestation d'intérêt pour créer un futur "parc national de zones humides", engagement du Grenelle de l'Environnement. Ce parc d'un genre nouveau "devra représenter une zone remarquable de part la qualité de son patrimoine naturel, sur une surface supérieure à 10 000 hectares d'un seul tenant comprenant une surface humide d'au moins 1 000 hectares". Environ cinquante zones humides françaises pourraient répondre à ces critères.

OM