Bioaddict



événement

La claque du film de Nicolas Hulot : " le Syndrome du Titanic "


Sommaire
1 - La claque du film de Nicolas Hulot : " le Syndrome du Titanic "
2 - " Je ne suis pas né écologiste, je le suis devenu "
3 - " Je suis plutôt un optimiste de nature mais je suis devenu un pessimiste de raison "
Publié Le 8 Octobre 2009 à 12h35
 
Ne dites pas à Nicolas Hulot que c'est un pessimiste chronique. Il vous dira qu'il essaye d'ouvrir " l'armoire des utopies " :

" Quand je dis dans le film qu'il va falloir revisiter notre imaginaire jusqu'aux frontières de l'Utopie, je ne dis pas qu'il faut jeter tout ce que nos sociétés ont fait, loin de là. Je dis aussi qu'il faut s'ouvrir à d'autres possibilités. Il faut aller très loin dans les remises en cause. Le système dominant n'est plus la solution, il est le problème. Et on devra dans le domaine de l'énergie comme dans le domaine agricole, passer par une diversité de solutions. Il y a des solutions d'ailleurs qui sont déjà éprouvés sur le terrain mais faut-il encore les observer et ne pas les regarder avec une forme de condescendance comme des petites expériences locales qui ne peuvent pas avoir d'autres échelles. "

" Je ne cherche pas à nous culpabiliser, ce film n'est pas un procès "

Je pense que nos sociétés n'ont pas toujours "pensé à mal". Curieusement, c'est parce qu'on a trop bien réussi et que le progrès nous a échappé. Sauf que les premières victimes sont celles qui y sont pour rien, que ça aggrave les inégalités. Par cette puissance, que sont le commerce et la communication, on a malheureusement bouleversé tous ces équilibres.

Bar à oxygènes à chiens contre vieillards vivant dans des cages métalliques de quelques mètres carrées, voitures de luxe neuves des pays riches contre vieux bus des pays pauvres...
Le match des inégalités nous en met plein la vue, mais dans le mauvais sens du terme.

On ne sort pas indemne de ce film. On se sent même coupable de participer à notre niveau à la destruction de la planète. Mais on en ressort aussi motivé. Motivé de vouloir changer les choses, aussi petites qu'elles nous paraissent à notre échelle.

Parce que Nicolas Hulot se dire croire en l'Homme et en chacun de nos actes, " parce qu'on peut enfin parler de choses qui étaient totalement inconvenues il y a quelque temps. "

Emilie Villeneuve

Découvrez la bande-annonce sur le site officiel du "Syndrome du Titanic", en salle à partir du 7 octobre 2009.