Bioaddict



La France touchée par la canicule

Publié Le 19 Août 2012 à 13h03
 
Comme annoncé par Météo France, une très grande partie du pays connaît une vague de températures caniculaires. 33 départements allant du sud-ouest au nord-est de la France sont touchés, avec un pic de chaleur ce week-end et des températures qui ont dépassé les 40 degrés dans le centre de la France, mais sans répercussions signalées pour l'instant sur la santé de la population.
Le record absolu a été observé dans la petite commune de Montgivray dans l'Indre où le mercure a atteint 42,3 degrés samedi après-midi, un chiffre inédit dans la moitié nord de la France depuis que les mesures de température existent, selon Météo France . Mais le thermomètre a également dépassé les 40 degrés à Montluçon (41,3°) à Auxerre (40,3°) et à Châteauroux (40,3°) tandis que Paris a enregistré 38,4° en fin d'après-midi.

Le pic de chaleur devrait être atteint un peu partout ce dimanche, mais l'épisode caniculaire devrait se poursuivre "avec des températures un peu moindres, mais toujours au dessus des seuils de la canicule" jusqu'à mardi inclus, a indiqué Météo France.

Les températures ont enregistré des niveaux jamais atteints une deuxième quinzaine d'août, voire parfois l'ensemble du mois d'août, selon Météo France qui qualifie l'évènement "d'épisode très chaud, nettement moins grave qu'en 2003, mais nécessitant une vigilance particulière notamment pour les personnes sensibles ou exposées".

Les nouveaux départements placés en alerte orange ont été invités par le ministère délégué aux Personnes âgées à appliquer le niveau 2 du plan canicule, déjà en vigueur dans 23 autres départements, pour coordonner l'action des collectivités, des services de santé et des établissements pour personnes âgées, afin d'aider les plus vulnérables à lutter contre la déshydratation et éviter une répétition des drames de l'été 2003.

La canicule avait écrasé le pays pendant toute la première quinzaine du mois d'août 2003. La surmortalité avait ensuite été évaluée à 15.000 personnes.

Cette fois, les maisons de retraite ont pris des dispositions pour rafraîchir et hydrater au mieux leurs pensionnaires et dans les principales villes, notamment à Toulouse, à Montauban ou Cahors, des distributions d'eau aux personnes vulnérables ou aux SDF ont été organisées.

On a relevé samedi après-midi les températures maximales suivantes :

42,3°C à Montgivray (36)
41,6°C à Auzances (23),
41,5°C à Montluçon (03)
41,1°C à Argentan sur Creuse (36)
41,0°C à Branceilles (19)
40,8°C à Blanc-Arci (37)
40,5°C à Maisonnais (18) et Tendu (36)
40,3°C à Auxerre (89) et Châteauroux (36)
40,2°C à Saint-Maur (94) et Reignac (37)
40,1°C à Gouzon (23)
40,0°C à Orval (18) et Argentat (19)
39,9°C à Gourdon (46)
39,8°C à Genouillac (23)
39,6°C à Orval (18)
39,5°C à Issoudun (36)
39,4°C à La Brosse-Montceaux (77) et Vichy (03)
39,3°C à Châtillon-sur-Seine (21)
39,2°C à Reignac (37) et Chapet (78)
38,9°C à Clermont-Ferrand (63) et Bourges (18)
38,6°C à Saint-Maur (94) et à Romorantin (41)
38,4°C à Paris (75)
38,3°C à Limoges (87)
38,2°C à Troyes (10)
37,9°C à Chartres (28)
37,2°c à La Selve (02)
37,0°C à Reims (51), Saint-Etienne (42) et à Angoulême (16)
35,7°C à Metz (57)

Face à la chaleur, le niveau 2 du plan canicule -ou Miga, "mise en garde et actions"- a été décrété dans 34 départements. Le niveau 2, déclenché au coup par coup par les préfets, prévoit de regrouper dans les établissements hospitaliers les personnes âgées dans des pièces fraîches, de veiller à leur hydratation et de rester en lien, au niveau communal, avec les personnes âgées isolées. La ministre de la Santé Marisol Touraine a par ailleurs demandé la diffusion de messages de prévention "canicule" sur les radios d'autoroutes, vu l'important chassé-croisé du week-end.

Comment se protéger de la canicule

Les personnes fragiles (notamment les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes handicapées ou malades à domicile, les personnes dépendantes ou en situation de précarité) doivent :

  • Boire régulièrement et fréquemment de l'eau sans attendre d'avoir soif ;
  • Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
  • Penser à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches et dès que nécessaire et oser demander de l'aide ;
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • Maintenir leur logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s'il fait plus frais) ;
  • Passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...).
Les nourrissons et les jeunes enfants s'exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l'eau et rester le moins possible exposés à la chaleur. Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule.

Les adultes (et notamment les personnes travaillant en extérieur) sont également concernés par les risques liés à la déshydratation. Ils doivent boire abondamment de l'eau ou des boissons non alcoolisées et rester le moins possible exposés à la chaleur.

Il convient également d'éviter les efforts physiques intenses (jogging, partie de tennis etc.) aux heures les plus chaudes.

Des recommandations spécifiques selon votre situation sont disponibles sur le site Internet du Ministère de la santé dossier complet "Canicule et chaleurs extrêmes".

Une Plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France) a également été mise en place ce dimanche.

Mathilde Emery