Bioaddict



good news

Lancement de la 1ère édition du Festival Deauville Green Awards

Publié Le 11 Janvier 2012 à 18h04
 
La première édition des Deauville Green Awards, Festival International du film corporate pour l'écologie et le développement durable, aura lieu les 11 et 12 avril au théâtre du casino de Deauville. Initiée par l'association Un Ecran pour la Planète, cette nouvelle rencontre vise à valoriser les productions de la communication audiovisuelle des entreprises, institutions et collectivités engagées dans une démarche en faveur de l'environnement et du développement durable.
Deauville Green Awards est le premier festival international du film corporate pour l'écologie et le développement durable.

Ce festival convie et rassemble tous les acteurs de la communication audiovisuelle responsable (directeurs de services de communication, responsables audiovisuels, producteurs et réalisateurs, développeurs de nouveaux supports, etc..) autour d'une compétition internationale dotée de vingt-deux catégories spécifiques portant sur les thématiques suivantes : les énergies renouvelables, le climat, l'éco-responsabilité, l'éco-mobilité, le cadre de vie, la préservation de la santé, l'économie verte, la prévention des risques, les villes nouvelles, les engagements sociétaux ou encore l'éco-tourisme.

Les participants peuvent inscrire leurs productions (films corporate, programmes pour le web ou la télévision, cartes de visite publicitaires et programmes de formation) qui seront visionnées par un Jury composé de professionnels de la communication audiovisuelle et des spécialistes du développement durable. Ils évalueront le contenu pédagogique, la créativité et la capacité des réalisations à sensibiliser les différents publics sur les enjeux liés au développement durable.

Cette année, seront entre autres membres du Jury, Jacques-Olivier Barthes, Directeur de la Communication de WWF France, Bernard Emsellem, Directeur Général Délégué à l'éco-mobilité à la SNCF, Frédéric Leibovitz, Président-Directeur Général de Cézame Music ou encore Laurence Dayet, Directrice Adjointe de la Communication du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Après délibération, le Jury attribuera les Astérias d'Or et d'Argent aux deux meilleures productions dans chaque catégorie et quatre Grands Prix qui récompenseront respectivement la meilleure réalisation, la meilleure politique audiovisuelle d'entreprise, la meilleure politique audiovisuelle de collectivité et la meilleure production écoresponsable. Des Prix Spéciaux seront également accordés par les partenaires du festival selon leurs critères.

Jean-Charles Pentecouteau, Président des Deauville Green Awards, souhaite ainsi "que ce festival soit à la fois une compétition internationale réunissant les meilleures productions audiovisuelles pour le développement durable et une vitrine des meilleures pratiques."

Le maire de Deauville, Philippe Augier, est quant à lui "convaincu qu'il est très intéressant d'avoir un festival de développement durable, un festival corporate qui est l'approche du développement durable par les entreprises. Ce festival sera l'occasion de faire se rencontrer des chefs d'entreprises, des producteurs de cinéma et c'est tout à fait l'ambition de Deauville de faire se rencontrer les gens pour qu'ils puissent partager une passion commune, un métier commun, des expériences et des intelligences à confronter, et donc de progresser. "

Le festival propose d'ailleurs en marge de la compétition audiovisuelle, des colloques en phase avec l'actualité publique ou les préoccupations des professionnels, afin d'offrir aux participants des thèmes de réflexion qui pourront enrichir leurs projets audiovisuels. Cette année, ces échanges porteront entre autres, sur la dématérialisation des contenus audiovisuels et la question de la réduction du bilan carbone des productions audiovisuelles.

A noter : Les professionnels souhaitant participer aux Deauville Green Awards peuvent inscrire leurs productions sur le site internet du festival (www.deauvillegreenawards.com) jusqu'au 1er mars 2012.

Stella Giani