Bioaddict



good news

Le Jardin de la BnF à Paris devient refuge de faune et flore

Publié Le 21 Décembre 2011 à 18h10
 
Lors de l'inauguration de l'exposition "La BnF en son jardin" lundi 19 décembre, Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France et Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux ont signé une convention de partenariat pour que les jardins du site François Mitterrand deviennent un refuge de biodiversité.
2/5

Dans le cadre de sa mission de conservation des espaces, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) étend son réseau de jardins gérés de manière écologique, initié en 1912. A ce jour, ce réseau compte plus de 11 309 refuges, soit une surface totale de plus de 17 520 hectares entretenus sans l'utilisation de produits phytosanitaires et privilégiant des végétaux appréciés des oiseaux et des insectes pollinisateurs.

Ce réseau, composé de jardins de particuliers ainsi que d'espaces verts d'établissements publics ou privés, contribue à un meilleur maillage vert des villes. En y adhérant pour certains de ses espaces verts, la Bibliothèque nationale de France, souhaite officialiser sa démarche de développement durable initiée en 2007, en même temps qu'elle inaugure l'exposition " La BnF en son jardin".

Cette exposition permet au public, de découvrir la biodiversité du jardin du site François-Mitterrand à travers neuf lutrins situés contre les façades vitrées de l'allée de l'Encyclopédie. Les Franciliens ne le savent peut-être pas, mais la situation encaissée de ce morceau de forêt reconstituée, et sa fermeture au public en font un havre de paix pour la faune et la flore.

La LPO accompagnera la BnF dans sa démarche environnementale par la mise en place d'aménagements accueillants pour la biodiversité, notamment en installant des nichoirs à oiseaux. Ces derniers seront également des éléments pédagogiques complétant l'exposition.

OM