Bioaddict



Le lien entre pesticides et cancers chez les agriculteurs est établi

 

L'équipe du CMIL a constaté que, par rapport au reste de la population, "les agriculteurs exposés aux pesticides développent dans leur génome 100 à 1 000 fois plus de cellules anormales, qui peuvent ensuite éventuellement se transformer en lymphome folliculaire" (un certain type de cancer du sang). (Cette étude est parue dans un article du Journal of Experimental Medecine du 8 juin 2009)

Il est donc maintenant prouvé que les agriculteurs exposés aux pesticides présentent des anomalies chromosomiques pouvant favoriser le développement d'un lymphome ou cancer du système immunitaire.

"Nos résultats apportent une vision nouvelle des étapes de progression vers le lymphome tout en mettant l'accent sur le rôle majeur de l'exposition agricole aux pesticides dans les étapes de progression", affirment les chercheurs marseillais du CMIL, Sandrine Roulland et Bertrand Nadel.

Les facteurs de risques évoluent en fonction des agriculteurs. Selon la classe de pesticides qu'ils rependent, de la taille de leurs exploitations, de leur mode d'épandage et des doses utilisées, les risques ne sont pas les mêmes.

Voir " "Nos enfants nous accuseront" : L'interview vérité de la productrice du film "